Par Virginie Roy

L’entrepreneuriat a la cote depuis les dernières années et l’Accélérateur entrepreneurial Desjardins (AED) de l’Université de Sherbrooke est là depuis quatre ans pour accompagner la communauté étudiante.

« On vise à insuffler de la confiance aux jeunes et à les emmener à travailler sur des projets qui les animent, qui vont transformer la société », explique Clément Moliner-Roy, conseiller aux initiatives entrepreneuriales à impact, à l’AED.

Sa mission première est en effet d’appuyer toutes les personnes étudiantes, de tous les campus, de tous les cycles d’études et toutes disciplines confondues de développer des projets concrets. « On est vraiment présent dans une optique de démocratiser l’entrepreneuriat pour permettre l’expérience au plus grand nombre », poursuit le conseiller.

Que ce soit pour un projet personnel ou dans le cadre d’un cours, que celui-ci soit aux balbutiements ou à l’étape de financement, « [l’équipe] va être là et va demander comment [elle] peut appuyer [l’étudiant] dans sa démarche ».

Les demandes d’accompagnement ont explosé cet été. « Le monde crie en ce moment et les étudiants veulent, et peuvent, développer un projet qui fait la différence », se réjouit-il.

Variété d’expérience

Pour accompagner les futurs entrepreneurs, l’Accélérateur a formé une équipe de coachs passionnés, à laquelle se greffe toute une série de collaborateurs et d’experts. « Quand notre noyau de coachs n’a pas les réponses, on dira à l’étudiant : pas de problème, je te mets en contact avec tel directeur général, par exemple », note Clément Moliner-Roy.

Financement, communication, propriété intellectuelle, gestion d’équipe, développement organisationnel, enjeux de leadership… Les compétences des mentors varient, permettant d’offrir une boîte à outils complète aux étudiants qui les approchent.

Depuis son arrivée au sein de l’Université de Sherbrooke, l’AED a développé un grand nombre de projets avec différentes facultés, dont la Faculté de médecine et des sciences de la santé, l’École de musique, la Faculté de génie et l’École de politique appliquée.

« On valorise beaucoup l’interdisciplinarité ; c’est une richesse d’emmener des étudiants de différentes disciplines à se pencher sur des enjeux réels, des enjeux de société », confirme le conseiller spécialisé dans le volet extracurriculaire de l’AED. C’est pourquoi les personnes étudiantes sont amenées à travailler en cohorte pour échanger avec les pairs.

Clément Moliner-Roy explique qu’il n’existe pas un parcours linéaire en entrepreneuriat. « On prend l’étudiant au stade où il est et on l’amène plus haut. » En compagnie d’un coach attitré, la personne étudiante apprend donc à fixer ses objectifs et à se poser les bonnes questions.

Et au-delà du projet, l’AED permet aussi une croissance personnelle, selon Clément Moliner-Roy. « Parce que quand tu travailles sur un projet concret, tu bâtis tes aptitudes transversales comme le travail d’équipe ou tes aptitudes de communication. »

Nouveau service

Bien que le lancement officiel soit prévu pour cet hiver, le site TonProjet.org a été mis en ligne dernièrement. Cette plateforme de maillage permet de mettre en relation des porteurs de projet à la recherche de coéquipiers et des étudiants qui cherchent à s’impliquer dans un projet.

Le site offre aussi une banque de ressources pouvant aider à la réalisation de divers projets, tels que des espaces de co-working, des sources de financement possible ou des lieux de formation.

Pour plus de détails sur l’Accélérateur entrepreneurial Desjardins de l’UdeS, visitez la page Facebook ou envoyez un courriel à aed.eg@usherbrooke.ca.


Crédit Photo @ AED (Photo prise avant le confinement)

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *