1er défi zéro déchet: les lunchs !

Par Jessica Samario

Quand on est aux études à temps plein, les lunchs font partie de notre quotidien. Combien de fois peut-on prendre la première chose qui nous tombe sous la main ou acheter de la malbouffe à la cafétéria par manque de temps? Un peu trop souvent!

Pour avoir un lunch bon pour la santé, qui ne coûte pas cher et qui ne génère aucun déchet, il ne suffit que de quelques minutes, d’un peu d’organisation et le tour est joué! De plus, vous allez profiter d’effets bénéfiques sur votre santé en éliminant les repas surgelés saturés de sucre et de sel. Pour commencer, il faut se faire une trousse d’accessoires afin d’éviter les emballages.

Voici ce dont vous aurez besoin:

-Boîte à lunch ou sac en tissu

-Bouteille d’eau soit en acier inoxydable (l’eau reste froide plus longtemps!) ou en verre (les pots massons font fureur ces temps-ci)

-Une tasse de café/thé (avec du thé en vrac bien sûr!)

-Contenants en verre ou thermos pour les repas chauds

-Des plats ziploc pour les repas froids et collations

-Des ustensiles de cuisine

-Un linge à vaisselle

Le but est d’éliminer tous les produits jetables de vos lunchs: pellicule de plastique, assiettes en carton ou en polystyrène, ustensiles de plastique, serviettes en papier, bouteilles de plastique, pailles, verre à café en carton, sachet de thé et tous les produits emballés individuellement. Pour ce qui est des cartons et papiers, ils sont majoritairement composés de fibres de bois des forêts anciennes, donc c’est encore du gaspillage de ressources naturelles. De plus en plus, les restaurants avec service pour emporter utilisent du carton en fibre recyclée. Vous le remarquerez avec le signe FSC. Encouragez ce geste lorsque vous voulez tout de même acheter un lunch.

La devise principale de Béa Johnson «Acheter, c’est voter!» résume tout. On ne s’en rend pas compte, mais chaque achat encourage la reproduction du produit sur le marché ainsi que son emballage. C’est un cercle vicieux dont il faut sortir.

Saviez-vous que…

Le suremballage est néfaste non seulement pour l’environnement, mais aussi pour la santé! Il n’est évidemment pas inscrit sur les produits de consommation, mais plusieurs matériaux dans lesquels nous achetons ou emballons nous-même notre nourriture sont dangereux à long terme. Selon le guide Vivre vert de Greenpeace, ceux qui sont absolument à éviter sont: le polystyrène (numéro 6 selon le code de recyclage), le polychlorure de vinyle (3) et le polycarbonate (7). Ce sont des plastiques différents, faits à base de pétrole. Le papier d’aluminium en fait aussi partie. Il est donc plus adéquat d’utiliser vos propres plats pour toutes ces raisons.

Pour les repas chauds, il est important d’utiliser des plats en verre dans le micro-ondes, car le plastique libère une substance chimique (Bisphénol A) et une partie se mélange à votre nourriture…

Vous manquez d’idées pour varier vos lunchs?

Alternez entre des repas chauds et des repas froids. Apportez-vous des collations santé comme un mélange de noix et de fruits séchés, des fruits et légumes avec une trempette maison, des biscuits d’avoine, des muffins variés, des craquelins avec du fromage, une salade de pâtes, une salade de quinoa, etc. Pensez à faire vos propres portions individuelles de ce que vous avez déjà à la maison. Cela évitera aussi le gaspillage et réduira le ménage du frigo à la fin de la semaine!

En sortant de la cafétéria, n’oubliez pas d’utiliser le bon bac pour les déchets inévitables, comme par exemple un cœur de pomme ou une pelure de banane. Nous sommes chanceux d’avoir le compost établi à l’Université.

Prochain défi: Le bon bac !

 


 

© Jessica Samario

Partager cette publication