2017 : Une année de changement?

Par Samuel Gosselin-Bélanger

Maintenant que 2016 est chose du passé, 2017 s’annonce pleine de rebondissements alors que dans la LNH, le début d’une nouvelle année est synonyme de renouveau et de changement. Il sera donc intéressant de voir ce que 2017 nous réserve.

Un véritable conte de fées

À l’ouverture de la saison 2016-2017, rares étaient ceux qui croyaient que les Blue Jackets de Columbus allaient dominer, ou du moins, s’installer à la tête du peloton. Le contraire s’est produit alors que les Jackets, dirigés par l’entraîneur John Tortorella, sont tout simplement incroyables cette année. Forts d’une récolte de 28 victoires en seulement 39 parties, l’équipe de l’Ohio est campée au premier rang de la LNH. De plus, les Jackets ont établi un record d’équipe grâce à leur série de 16 victoires consécutives. Il va sans dire, 2016 leur a souri! Toutefois, l’histoire se répétera-t-elle en 2017? Les Jackets seront-ils capables de conserver la cadence et de poursuivre leur domination? À suivre…

Une perte qui fait mal

Lors de la partie d’ouverture du 12 octobre, qui opposait les Sharks de San Jose aux Kings de Los Angeles, le gardien étoile et ex-récipiendaire du trophée Vézina, Jonathan Quick, a subi une importante blessure qui devrait, d’ailleurs, le tenir loin de la patinoire pour encore un mois. Perdre un gardien de la trempe de Quick peut faire très mal à une organisation, notamment en raison de son talent et de la place de première importance qu’il y occupe. Il n’est jamais souhaitable pour une équipe d’être privée de son gardien numéro un : parlez-en aux Canadiens de Montréal qui ont dû, l’an dernier, se débrouiller sans Carey Price pour une grande partie de la saison.

Si l’absence de Quick avait pu causer beaucoup de tort aux Kings, il apparaît toutefois que l’équipe surprend et déjoue les pronostics. Les joueurs des Kings doivent d’ailleurs une fière chandelle à Peter Budaj, le gardien suppléant. Actuellement, ce dernier offre un bon rendement et d’excellentes performances avec une moyenne de buts alloués à 2.13, une efficacité de 91,6 % et 18 victoires en 35 parties. Avec Quick qui ne sera de retour qu’à la mi-février, il est pertinent de se questionner à savoir si 2017 sera aussi bonne que 2016. Budaj sera-t-il capable de conserver la cadence digne d’un gardien numéro un? Impossible pour l’instant de se prononcer; il faudra patienter jusqu’au retour de Quick et espérer, tout comme l’organisation californienne, que Budaj continue d’agir en sauveur.

Une saison record pour Crosby?

Plus le temps passe et plus il devient clair que la saison 2016-2017 sera celle de Sidney Crosby, capitaine des Penguins de Pittsburgh. En effet, Crosby est présentement tout feu tout flamme avec une récolte de 26 buts en seulement 33 parties. Premier marqueur de la LNH devant Jeff Carter (22 filets), Crosby semble en excellente position d’être en lice, non seulement pour le Art Ross, mais également pour le trophée Maurice Richard, remis au meilleur buteur de la ligue. Plusieurs experts s’entendent pour dire que Crosby pourrait aligner une saison de plus de 50 buts, une deuxième pour lui depuis son arrivée dans la LNH. Jouissant d’une réputation inégalée, le joueur originaire de Cole Harbour ne nécessite plus de présentation. Certes, c’est un défi de taille et de constance qui attend Crosby dans la poursuite de sa domination de buts marqués, toutefois, sachant de quoi il est capable, il ne devrait pas y avoir trop de problèmes.


Crédit photo © ca.sports.yahoo.com

Partager cette publication