«Boquébyear» : La nouvelle année en noir et blanc

Par Catherine Foisy

  

Derrière cet excellent jeu de mots se cache une soirée qui devient rapidement un incontournable de la culture sherbrookoise. Évènement attendu de tous, le «Boquébyear» revient en force cette année sous la thématique du noir et blanc. Deux semaines avant la nouvelle année, Le Collectif s’est entretenu avec l’équipe derrière cet happening que tous attendent.

5$ la pinte

Outre ses bières brassées sur place, le Boquébière a une réputation qui le suit de près depuis bientôt sept ans. Le jour de l’An est l’évènement le plus parcouru parmi les nombreuses soirées orchestrées qu’on retrouve sous son enseigne d’année en année. D’ailleurs, si vous n’étiez pas déjà au courant, il est possible d’acheter votre billet en prévente pour la modique somme de quinze dollars. L’équipe ne faisant pas les choses à moitié, cette dernière dit non au conventionnel en offrant un macaron en guise de billet. La magie dans tout cela est que non seulement votre billet pour la soirée du 31 est acheté, mais en plus, si vous portez votre macaron sur place, vous obtenez la pinte d’Abordage ou de Bou! IPA pour seulement cinq dollars tout le mois de décembre. Ça ne revient pas cher le billet! Autrement, il sera possible de débourser son entrée le soir-même, pour 20$.

Les deux gars derrière l’organisation

Andy et Dadou sont deux gars avec beaucoup d’expérience dans le milieu de la scène, de bons backgrounds de connaissances, mais deux parcours bien distincts. Dadou, c’est le gars qui a les grosses idées, et qu’on doit souvent ramener sur terre. Pour lui, il n’y a pas de limite, tout se peut. Andy, c’est celui qui voit tout comme si le projet était lancé demain. On lui propose quelque chose, il embarque, mais il a la tête remplie d’expertise de sorte qu’il puisse reconnaître ce qui peut se faire ou pas. Vous le devinerez, à deux, ils forment l’équipe parfaite. Rien ne leur échappe, rien n’est laissé au hasard. Ce n’est pas pour rien que cette soirée est si attendue, sa réputation la suit, et celle de ses organisateurs aussi.

Une réputation qui les suit

Après avoir uni leurs forces une première fois pour l’édition de 2014 sous la thématique d’un bal masqué, Andy et David se sont retrouvés sur l’organisation de la fête l’an dernier qui avait comme thématique «Ange et Démon». Pas leur première idée de départ, l’équipe s’était malheureusement fait voler son concept initial. Du coup, ils se sont retroussés les manches et ont redoublé d’efforts pour arriver à faire l’impossible. En seulement deux mois de préparation, ils y sont parvenus; le dernier macaron VIP s’est vendu pas même une heure avant l’ouverture des portes, et c’est plus de 200 personnes qui se sont rassemblées sous la thématique «d’Ange et Démon» ce soir-là.

Fait cocasse: Le duo se donne tellement dans l’organisation de cette soirée que l’an dernier, tout deux ont dû manquer leur souper de Noël dans leurs familles respectives. «La famille n’était pas contente, mais le monde était content du résultat», m’explique David.

Du côté de la clientèle régulière, cette soirée tant attendue fait l’unanimité. Lorsqu’on leur a demandé de nous parler de leur soirée de l’an dernier, tous s’entendaient pour dire que le décor et l’ambiance faisaient de ce party du jour de l’An un party hors du commun, avec l’essence artistique pour laquelle le Boquébière et les deux organisateurs sont réputés.

«Les gens aiment les thématiques, ça pogne. Les gars l’an dernier s’étaient donnés en tabarnouche», me confie un bon ami de la place, Sébastien Fontaine.

Pour Marlène Guillemette-Bengle, c’est le moment de l’année où nos amis d’ailleurs débarquent en ville.  De Montréal, Québec, Shawinigan ou Trois-Rivières arrivent des gens avec un but commun: fêter le Nouvel An en grand. D’ailleurs, celle-ci nous parle de ses souvenirs de l’an dernier: «Le décor était frappant, les nuages qui s’allumaient ont réellement retenu mon attention. Les yeux des DJ’s qui faisaient peur. Tout le monde dansait, avec la thématique «Ange et Démon» en guise de garde-robe.»

Bien que l’édition de l’an dernier fit fureur, pour David, un coup de cœur demeure les moulures en styromousse de Guillaume Rancourt, qui tapissaient le bar lors de l’édition sous la thématique du «Bal masqué». Portant bien son nom, cette année est certainement celle qui partit le bal d’une nouvelle ère des partys du jour de l’An.

Après quelques mois de repos bien mérités, le duo s’est réuni pour une première fois en mars dernier afin de mijoter sur le Nouvel An 2016. À quoi peut-on s’attendre?

2016 et surprises, beau mélange

Sans surprise, le Boquébière est le premier bar de Sherbrooke à annoncer son événement. Ce «Jour de l’An Noir et Blanc» vous abritera plusieurs surprises. Pas moins tape-à-l’œil que dans les années passées, le visuel sera complètement différent de ce qui a déjà été fait par l’équipe du «Boquébyear».  Chez les organisateurs, on s’entend pour dire qu’il y a eu un changement de mentalité sur comment créer un party d’envergure. Il y aura beaucoup de jeux d’éclairage, l’ambiance sera mise de l’avant. Les illusions d’optiques frapperont en force. Des éléments du Boquébière de tous les jours pourraient même disparaître…

Côté musique, on vous réserve des surprises. Vos DJ’s préférés de la place y seront sans faute, en plus de leurs collègues d’ailleurs qui sont forts sur le party. Mais au-delà de tout cela, le projet musical d’un des DJ’s favori du Boque sera dévoilé. À l’aide de plusieurs artistes invités, celui derrière le projet assurera une partie de la soirée. Tenant à conserver l’identité de la personne, David et Andy vous assurent un beau moment. Même pour celles et ceux qui ne connaitraient pas cet personne dont il est question, celles et ceux venant d’ailleurs, vous ne voudrez plus quitter l’endroit. Mais pour ce faire, vous devrez être sur place le 31 décembre au soir, ils vous attendent.

C’est avec leur background de scène que les deux organisateurs espèrent encore une fois vous en donner pour votre argent. La mission première de la soirée?

  

On veut créer une réalité éphémère pour que les gens décrochent de leurs partys étudiants et de leur quotidien. Une magie qui sera là le temps d’un soir, le temps d’une célébration, déclare en terminant David Tardif.

Décrocher de votre quotidien, on vous le souhaite. Et puis, bonne année!


© Félix Bouchard

Partager cette publication