Code F : un « must » pour la gente féminine

Par Sofie Lafrance

C'est un verre de vin à la main dans un chalet rempli de mes « chums de filles » que j'ai récemment découvert l'émission jeunesse Code F. Le concept, simple mais efficace, se veut un genre de Vox Pop, où cinq figures féminines du milieu artistique québécois s'expriment franchement sur une panoplie de sujets. L'objectif : forger l'estime et l'opinion des jeunes femmes en devenir.

À première vue, cette émission diffusée sur les ondes de Vrak peut sembler anodine, mais, en creusant, je me rends compte que c'est un bijou. À quelques années de ma propre adolescence, je suis à même de me souvenir à quel point j'étais mêlée et en constante recherche de l'approbation d'autrui. C'est en vieillissant qu'on se rend compte que la seule personne à séduire est soi-même.

Ceci étant dit, devant l'engouement médiatique des dernières semaines sur les fugues et la prostitution chez les adolescentes québécoises (About time qu'on en parle!), je semble percevoir de plus en plus de questionnements sur le féminisme dans mon entourage et les médias. Une préoccupation sociale? Définitivement. Un phénomène éphémère d'actualité? Je ne l'espère pas! C'est pourquoi, mine de rien, une émission telle que Code F peut être un outil formateur puissant pour les adolescentes à la recherche de leur identité.

Code F, pour Code de Filles, est une rafale d'opinions des cinq comédiennes principales, Maripier Morin, Mariana Mazza, Marina Bastarache, Virginie Fortin et Catherine Ethier, et de leurs collaborateurs féminins et masculins différents d'une émission à l'autre. Les personnalités s'expriment sur un éventail de sujets légers; les cheveux, la mode, la nourriture, la routine du matin, et de sujets plus sérieux comme l'intimidation, la contraception, la fidélité, la sexualité ou l'amour.

« Ils ont beau nous le dire à l'école "Protégez-vous, protégez-vous", le nombre de fois dans ta vie où t'arrives avec un gars qui te dit "Ha non pas de condom, c'est correct, je suis correct". C'est correct, t'es correct?! Excuse-moi, où est ton diplôme de médecin? Laisse-moi décider si on met un condom ou pas… Gros twit. » Les propos crus, l'autodérision et l'humour de chacune des filles permettent aux adolescentes de choisir ce à quoi elles adhèrent ou non. Du men-basching me direz-vous? Bien sûr que non!  Il n'y a rien de plus primordial que d'apprendre aux jeunes à dire non.

Enfin, les adolescentes ont également l'opportunité d'écrire aux cinq figures féminines de l'émission pour se confier et demander conseil. Ce women empowerment novateur permet aux jeunes filles de constater que les modèles d'accomplissement sont infinis et que l'unicité est d'or. L'émission, à prendre avec une pincée de sel, s'adresse à un public de tout âge et est garante de débats, de discussions et de confessions enflammées!

Pour en voir quelques extraits, cliquez ici!


Partager cette publication