4e édition du Colloque ADED-ADBA : la place de la recherche dans la société actuelle

Par Zahya Idrissi

Un colloque sous le signe de l’économie du savoir : quels enjeux et défis aujourd’hui? Le 13 mai dernier a eu lieu la 4e édition du Colloque organisé par les deux associations du 3e cycle de l’École de gestion de l’Université de Sherbrooke, soit l’Association des étudiantes et étudiants de doctorat en administration des affaires (ADBA) et l’Association des Doctorants en Économie du Développement (ADED). Ce colloque, devenu aujourd’hui une tradition, est une occasion de mettre de l’avant la recherche, tout en valorisant les travaux de recherche des étudiants, des gradués et des professeurs. C’est également l’occasion de développer son propre réseau et de réunir la communauté des affaires et la communauté universitaire afin de contribuer davantage au rayonnement du DBA et du DED.

Cette année, le thème choisi a été « la place de la recherche dans la société actuelle ». Il visait à montrer l’intérêt et les avancées de la recherche scientifique. Ces dernières étant de plus en plus nombreuses, il est d’autant plus complexe pour les différents acteurs sociaux de comprendre la plus-value de la recherche scientifique pour la société et de pouvoir bénéficier de ses apports concrets. En somme, le colloque a permis aux participants de prendre conscience de la multitude de connaissances éparses et prolifiques qui sont au cœur de notre économie dite du savoir.

Une journée riche en enseignements et rencontres

En avant-midi, nous avons eu l’honneur de recevoir trois conférenciers de renom invités. Mme Marie-Claude Pelletier (MBA, ASC), présidente fondatrice de Levia et Global-Watch.com, avec sa conférence intitulée « Découvrez pourquoi et comment Global-Watch.com, une plateforme internationale collaborative dans un domaine d’innovation, nourrit le cercle vertueux de la science à l’action ». La seconde conférence, réalisée par M. Jacques Forest (psychologue, CRHA) professeur titulaire à l’ESG UQAM, s’intitulait « Travailler peut vous rendre heureux ou malheureux, à vous de choisir : Les recherches sur les motivations au travail et leurs impacts sur la société ». Finalement, Mme Eve Seguin, détentrice d’un doctorat en sciences politiques et sociales de l’Université de Londres au Royaume-Uni, a complété avec sa présentation « La place de la science dans les sociétés contemporaines est-elle vraiment menacée? ».

En après-midi se sont succédé dix projets de recherche d’étudiants-chercheurs, dont cinq du DBA, quatre du DED et un du Diplôme d’études supérieures spécialisées de 3e cycle en administration (D3C). Ce fut l’occasion pour eux de partager leurs travaux de recherche et d’amorcer une réflexion sur le rôle, la pertinence et les répercussions de la recherche dans la société.

La journée s’est terminée par un cocktail à l’école de gestion pour souligner l’importance de la diffusion des connaissances et de ce type d’activité de recherche, mais également pour remercier tous ceux qui ont contribué de près comme de loin pour mener à bien ce projet, à savoir le comité organisateur, le comité scientifique, les bénévoles, l’École de gestion, le café CAUS et le carrefour de l’information. Une mention toute spéciale a aussi été réalisée pour les instances ayant fourni un soutien financier au colloque, soit le BRIO, les Fonds d’Appui à l’Engagement Étudiant (FAEE), le REMDUS et les membres des deux Associations.

Partager cette publication

Laisser une réponse