Les 5 à 8 ne doivent pas être tenus pour acquis

Par Émilie Lalonde

Les 5 à 8 et 4 à 7 de l’Université sont devenus au fil du temps la tradition du jeudi chez la communauté étudiante. Il s’agit d’un bon moyen de financement pour les associations et une excellente façon de décompresser pour les étudiants et étudiantes. Toutefois, il ne faut pas laisser cette ambiance festive dégénérer…

Le jeudi 9 mars dernier, le très populaire 5@8 de la Faculté de génie a subi quelques débordements. L’alarme de feu a été déclenchée et de nombreuses personnes ont refusé de quitter le bâtiment. De plus, certaines douches d’urgence installées dans les corridors ont été mises en marche. Le comité responsable de l’organisation de cet événement ne savait donc pas s’il aurait le droit d’accueillir des gens la semaine suivante.

L’un des membres a mentionné à l’équipe du Collectif que c’est finalement après de nombreuses discussions que le comité s'est vu conserver le privilège d'organiser le 5 à 8 du jeudi 16 mars. Le thème de celui-ci sera : Bien élevé. Une façon de gentiment faire passer le message… C’est ce que l’on verra! La description de la soirée le mentionne bien :

« Au moindre débordement cette semaine, des conséquences seront appliquées à partir des prochains [événements]. »


Crédit photo ©  Thomas Picauly

Laisser une réponse