À la découverte du Texas, l’étoile solitaire

 Par Zoé Nadeau-Vachon

Encore une fois cette année, Les Grands Explorateurs ont réussi à élaborer une programmation riche et variée qui satisfera la curiosité de nombreux amoureux du voyage. Du Laos à l’Afrique du Sud, en passant par la route de Compostelle, des cinéastes-explorateurs passionnés vous partageront leurs aventures aux quatre coins de la planète. Le samedi 18 novembre dernier, c’est sous le soleil du Texas que le public de la salle Maurice-O’Bready a été transporté.

Chaque année, Les Grand Explorateurs se déplacent dans des salles partout au Québec pour partager leurs aventures. Les différents spectacles sont montés par des cinéastes globe-trotters qui se donnent pour mission de faire découvrir aux gens un pays et une culture par le biais d’un film-documentaire. Les représentations sont données sous la forme de ciné-conférences, où l’aventurier présente au public le documentaire qu’il a réalisé et le commente en direct. Cette approche est intéressante, car elle est authentique, chaleureuse et permet au public d’avoir un contact direct avec le réalisateur. En 2017, l’organisation a entamé sa 45e saison.

De Paris à Houston

Le documentaire Texas, l’étoile solitaire est réalisé et raconté par Cécile Clocheret, une aventurière d’origine française. Après plusieurs périples partout à travers le monde, elle a choisi le Texas comme prochaine destination. Madame Clocheret a donc quitté Paris pour s’installer à Houston avec ses deux enfants et son mari. Elle est rapidement tombée en amour avec la culture vibrante et unique de cet État américain. Elle attend maintenant sa carte verte pour pouvoir s’y établir définitivement. Madame Clocheret était donc présente samedi soir pour présenter au public sherbrookois ses coups de cœur texans et ses découvertes culturelles.

Une culture unique

Le Texas n’est peut-être pas la première destination qui nous vient en tête lorsque l’on pense à la prochaine destination que nous aimerions découvrir. Malheureusement, plusieurs idées reçues peuvent altérer l’image que nous avons de cet État américain, que plusieurs perçoivent comme l’empire du pick-up et du pétrole. La réalisatrice a avoué avoir cru à ces stéréotypes, mais admet s’être trompée. Le Texas ne se résume pas du tout à ces clichés! Par exemple, saviez-vous que les cinq plus grandes villes du Texas ont à leur tête un maire démocrate?

Le Texas est un État qui brille par sa culture. Selon madame Clocheret, Dallas pourrait bien devenir la troisième ville culturelle américaine après New York et Los Angeles. En effet, plusieurs villes texanes se positionnent comme des centres de développement et d’exposition de l’art contemporain. L’État se distingue également par sa capacité à adapter ses éléments culturels traditionnels au gout du jour. Pensons notamment à l’apparition du country « outlaw », qui a révolutionné le son de la musique country, et de la passion toujours vivante pour le rodéo, dont des arènes se retrouvent maintenant dans certaines boites de nuit! Le métissage culturel du Texas est aussi impressionnant. Avant d’être un État américain, le Texas appartenait au Mexique. Cela explique pourquoi le tiers de la population texane est hispanique. Ce chiffre atteint même 90 % dans la ville d’El Paso!

Somme toute, le documentaire Texas, l’étoile solitaire a su nous faire découvrir toute la beauté du deuxième plus grand État américain. Ne manquez pas la prochaine présentation des Grands Explorateurs, qui nous amènera sur le chemin de Compostelle le 16 décembre prochain.


Crédit Photo © Gabrielle Gauthier

Partager cette publication

Laisser une réponse