À go on bouge… GO!

Par Sébastien Binet

Faire du sport amateur, c’est justement en faire parce qu’on aime bouger, suer et surtout avoir du plaisir. Rarement une somme est en jeu et au contraire, on doit bien souvent débourser pour pratiquer le sport qu’on aime. N’est-ce pas cela la vraie fidélité? Celle d’un corps en santé qui est fidèle au sport et à l’activité physique qui lui permet de bien fonctionner et surtout de rester actif?

Je le répète souvent, mais le baseball a toujours fait partie intégrante de ma vie et je me suis surpris récemment à vraiment être heureux à pratiquer le soccer. Ai-je été infidèle à mon sport en pratiquant son rival? Je me le suis demandé, un bon cinq minutes. J’ai même un peu douté. Est-ce que quand j’avais quatre ans j’ai fait le bon choix? J’en suis venu à la conclusion que oui. Le baseball, j’aime ça. Je tripe même.

Dans la vie, je me rends compte toutefois que plus je vieillis, plus j’ouvre mes horizons. J’aurais pu penser que jouer au soccer, c’était un peu renier mon sport. Jouer au soccer, c’était plutôt comme dire à ta grand-mère que tu aimes la crème glacée à la vanille, mais qu’en réalité ta préférée c’est celle au chocolat. Après deux bouchées, préférée pas préférée, tu réalises que dans le fond, de la crème glacée c’est bon tout le temps.

Alors j’ai un peu changé ma mentalité. Pas comme ça en cinq minutes, mais j’ai regardé l’activité physique un peu comme on regarde sa série préférée. Clairement que c’est plaisant de te taper tes douze saisons préférées en deux semaines sans interruption, mais un jour, tu réalises qu’il y en a une tonne d’autres qui sont vraiment bonnes aussi, des séries. Les écouter ne te rend pas moins attaché à ta préférée, mais tu réalises clairement qu’il y a du plaisir à aller chercher ailleurs.

C’est donc un peu comme cela que j’ai compris que dans la vie, aimer juste un sport, c’est bien, mais en aimer plusieurs, c’est se donner les outils de raffoler de l’activité physique en général. Le sport, c’est bon pour nous. Certaines personnes aiment cela, d’autres non, mais trouver les activités qui te convainquent que les pratiquer en vaut la chandelle, c’est aussi ça se donner les outils pour mener une vie en santé. Trouver l’activité qui nous allume, c’est rétorquer tout simplement à la paresse qu’elle ne devait pas partir à la chasse si elle ne voulait pas perdre sa place parce qu’au fond, bouger c’est plaisant tout le temps. Suffit de te trouver une bonne raison de le faire. À go on bouge… GO!


Pour accéder à l'article de notre chef de pupitre sport, Sébastien Binet, c'est ici!

Partager cette publication