Adopter un mode de vie plus écoresponsable : tout le monde en profite

Par Eveline Couture et Catherine Richard-Dionne

Article en collaboration avec Campus Durable

Être écoresponsable ne signifie pas nécessairement de changer son mode de vie de façon radicale, mais plutôt de l’adapter. Souvent, les gens ont tendance à avoir une seule image lorsqu’ils entendent : « Je suis environnementaliste. » Pourtant, être environnementaliste ne signifie pas de ne plus magasiner, de ne plus prendre l’auto ou bien arrêter de se maquiller. C’est d’adapter ses activités quotidiennes tout en étant plus consciencieux des impacts environnementaux qu’elles peuvent avoir. Dans cet article, nous allons vous démontrer quels changements vous pouvez effectuer dans la vie de tous les jours pour aider l’environnement.

Changer ses habitudes, même à la maison

La consommation d’énergie est aujourd’hui un enjeu de taille. En effet, beaucoup de nos biens de consommation fonctionnent grâce à l’électricité. Il suffit de penser aux nombreux électroménagers ainsi qu’aux divers produits que nous utilisons quotidiennement tels que les séchoirs, les fers à cheveux, les machines à café et bien plus encore. L’éclairage de nos maisons, l’eau chaude, la climatisation et la plupart des systèmes de chauffage fonctionnent également à l’électricité. Imaginez la consommation de cette énergie à grande échelle, où chaque maison contient un nombre incalculable d’appareils nécessitant l’électricité. Il existe plusieurs façons de réduire notre consommation d’électricité et ainsi faire un pas de plus pour l’environnement. Par exemple, 10 % de la facture d’électricité d’un foyer correspond à des appareils qui semblent éteints, mais qui ne le sont pas. En effet, même lorsqu’ils sont en mode veille, les appareils continuent de consommer de l’énergie. Les éteindre après chaque utilisation permettra donc aux propriétaires d’économiser de l’argent et de faire un bon geste pour l’environnement.

Les bacs de poubelle et de recyclage sont bien connus de tous. Depuis quelques années, le bac à compost s’est ajouté à ce duo. D’ailleurs, plusieurs ont encore de la difficulté à faire la différence entre les trois types de bacs lorsque vient le temps de mettre les déchets au bon endroit. Bien que les gens soient de plus en plus conscientisés sur l’importance de recycler et de composter, plusieurs ne comprennent pas encore comment de bonnes actions peuvent faire une grande différence. Allez faire un tour sur le site Internet de votre municipalité pour plus d’informations.

Choisir ses aliments pour le bien de l’environnement

En ce qui concerne l’alimentation, il existe une façon de manger ce que nous aimons tout en étant écoresponsables. Les épiceries écoresponsables offrent une gamme assez surprenante de produits. Vous n’êtes pas obligés d’être végétariens ou végétaliens pour être environnementalistes. Vous pouvez tout simplement réduire la consommation de viande par semaine et la remplacer par d’autres types de protéines. Sur Internet, plusieurs recettes de repas végétariens sont disponibles si vous manquez d’inspiration.

Lorsque nous allons faire l’épicerie, les sacs réutilisables devraient faire partie de notre routine. En plus de réduire la consommation de plastique, les sacs réutilisables sont vraiment plus solides et plus pratiques à transporter si vous prenez l’autobus.

Le transport en commun : un incontournable

Sherbrooke est un modèle en termes de transport en commun, puisque le transport en autobus est gratuit pour les étudiants de l’Université. Pourquoi ne pas en profiter? Il s’agit d’un bon moyen de faire sa part pour l’environnement sans trop modifier ses habitudes de vie ou de faire des sacrifices importants.

Les pratiques écoresponsables pour le maintien de notre hygiène corporelle

Plusieurs aspects de l’hygiène et de la beauté peuvent être adaptés. Par exemple, pour les shampoings et le savon pour le corps, l’Écolo boutique a d’excellents produits qui sont aussi efficaces que les produits des commerces à grande surface. Les produits qui y sont offerts ne contiennent pas d’éléments chimiques nocifs pour notre santé et pour l’environnement. Béa Johnson est l’une de celles qui tiennent à cœur la réduction des déchets. Le seul produit du commerce qu’elle possède est de la crème solaire. Dans son livre Zéro déchets, elle explique comment elle est parvenue à mener une vie équilibrée, tout en ne produisant aucun déchet. Dans son livre, elle donne des recettes pour faire des produits maison, dont un mascara fait 100 % à la main et du démaquillant biologique. Elle y donne également de nombreux conseils sur la réduction des déchets et des pratiques à adopter sans devoir se priver de quoi que ce soit.

La majorité des produits de beauté polluent énormément. Il suffit de penser à la grande quantité de lingettes nettoyantes et de tampons démaquillants qui sont utilisés partout à travers le monde. Ces matières ne sont pas biodégradables et sont chaque jour jetées en énorme quantité. Heureusement, il est assez simple de les fabriquer soi-même. Il suffit de prendre un linge de tissu et le couper en plusieurs ronds. Ces morceaux devront être cousus ensemble par le contour, afin de rendre le tout solide.

Devenir un citoyen écoresponsable, c’est facile

Être un citoyen écoresponsable n’est pas aussi compliqué que ce que l’on pourrait croire. En effet, chaque petit geste compte. Toutes les décisions visant à réduire la consommation d’énergie ou de déchets en tout genre peuvent avoir un gros impact sur l’environnement, puisque si chaque individu adopte un point de vue plus responsable sur le plan environnemental, cela permettra de faire une grande différence à travers le monde.


Crédit photo © Raffik Lopes

Laisser une réponse

Recommandation