Aliments GM : Un nouveau projet de loi déposé par le député fédéral de Sherbrooke

Par Marc-Alexis Laroche

Le 14 juin dernier, le député fédéral de la circonscription de Sherbrooke, Pierre-Luc Dusseault, a déposé le projet de loi C-291 à la Chambre des communes. Ce dernier a pour objectif de rendre obligatoire l’étiquetage des aliments génétiquement modifiés. On voudrait ainsi modifier la Loi sur les aliments et les drogues afin de pouvoir définir ce que sont les aliments génétiquement modifiés et afin de réglementer l’étiquetage des aliments qui entreront dans cette définition. Monsieur Dusseault est d’avis que ce projet de loi ne fait que suivre une tendance internationale qui prend de plus en plus d’ampleur. Il s’attend néanmoins à une certaine résistance de certains producteurs, mais tient à rappeler que plusieurs d’entre eux ont déjà emboité le pas et ont accepté de se plier aux règles.

Le projet de loi déposé C-291 déposé par le Nouveau Parti démocratique (NPD) n’est pas sans rappeler la décision du gouvernement libéral d’autoriser le saumon transgénique à la consommation au cours du mois de mai 2016. Il s’agit ainsi du premier animal génétiquement modifié approuvé pour la consommation au Canada. Monsieur Dusseault rappelle ainsi que le NPD à toujours militer afin de mettre en application une loi qui rendrait obligatoire l’étiquetage des aliments génétiquement modifiés. Comme quoi cela découle d’un droit des consommateurs d’obtenir de plus amples informations sur les produits qu’ils consomment, soutient-il. Le député néo-démocrate invite ainsi les Canadiens et Canadiennes à signer une pétition déposée sur le site Internet du NPD.

Il est ainsi possible de conclure que monsieur Dusseault est conscient que le contexte politique lui est peu favorable, considérant que le gouvernement libéral est majoritaire à la Chambre des communes. Il sera intéressant de voir le jeu de coulisse qui pourra s’opérer autour de ce projet de loi et si la pression populaire aura une influence assez importante pour influencer la décision des parlementaires. Je vous invite alors à regarder vos aliments afin d’observer s’il y aura du changement au cours des prochains mois.


 

Partager cette publication