Amalgam – Festival d’art urbain

Crédit photo © Amalgam Art Urbain

Par Lydia Santos

Les 5, 6 et 7 août prochains, le centre-ville de Sherbrooke accueillera une cinquantaine d’artistes urbains dans le cadre d’Amalgam. DJ, musique, danse urbaine et création de murales sont au rendez-vous. Un festival urbain qui vise à faire connaitre ce domaine artistique ouvert à tous et à changer la perception que la société peut avoir envers l’art de rue. Un événement éphémère qui vous impressionnera!

Fondé en 2012, Amalgam est une coopérative de Sherbrooke qui est gérée bénévolement. Ses cofondateurs, Vincent Cloutier et Guillaume Cabana, ont une réelle passion pour l’art urbain. Afin d’en apprendre plus sur le projet, j’ai rencontré Vincent Cloutier dans les ateliers de La Fabrique.

Le but

L’objectif d’Amalgam est d’améliorer l’aménagement urbain nord-américain. Comme me le disait Vincent, ici, les bâtiments sont carrés, gris ou beige. C’est fade, très fade. Alors l’événement veut s’inspirer de la culture européenne et sud-américaine qui met de la couleur sur ses murs. Cependant, cette couleur révèle souvent des événements historiques. Cela peut s’avérer intéressant pour les habitants et pour les touristes.

Ce qui est bien à Sherbrooke, c’est qu’il y a des murs légaux. Sur ces murs, les artistes peuvent s’exercer sans recevoir de sanction.

En gros, Amalgam se tourne vers le futur. Ce festival veut que les citoyens se sentent bien au centre-ville et que s’il y a du vandalisme, les artistes le retouchent de manière à le transformer en art. L’art est constamment en mouvement et se réinvente.

Le festival

Vincent m’a expliqué qu’Amalgam est un festival qui croit beaucoup que le pouvoir artistique touche les gens et les inspire. La passion du comité organisateur est l’art visuel. C’est pourquoi les artistes invités font de la sérigraphie sur bois, des murales (graffitis), de la danse et autres. La cinquantaine d’artistes provient de Québec, de Montréal, de Drummondville et certains sont des artistes internationaux.

Le sociofinancement

Bientôt, sur le site officiel du festival d’Amalgam, une campagne de sociofinancement sera lancée afin d’assurer la pérennité de l’événement. Vous pourrez vous procurer des objets en bois avec des sérigraphies, des t-shirts et d’autres produits faits par les artistes. Vous aurez également la chance de vous en procurer sur place les 6 et 7 août.

Pour la programmation complète, consultez la page Facebook officielle d’Amalgam ou le site Internet. Puisque l’art est éphémère et dynamique, ne ratez pas cette chance de participer à l’évolution artistique au sein de votre communauté.


Partager cette publication