Par Jonathan Asselin

C’est la question qu’on répète des dizaines de fois par jour sur les différentes pages Facebook du groupe du même nom : « As-tu ça, toi? » Contrairement aux différentes communautés d’achat, de vente ou de troc, cette généreuse communauté est basée sur le don et la gratuité.

C’est autour des notions de partage et d’entraide que gravite l’atmosphère du groupe. Les administratrices, toutes bénévoles, ainsi que les quelque 34 000 membres de ces groupes, offrent et demandent quotidiennement différents objets ou même de l’aide pour certaines tâches. Le principe est plutôt simple : quiconque est membre peut demander ce qu’il cherche (sauf de l’argent) ou donner ce dont il ne se sert plus (sauf de l’argent). Ainsi, les donneurs sont chaleureusement remerciés, en plus de donner une seconde vie à des choses dont ils ne se servaient plus, et qui seront plus utiles à quelqu’un d’autre.

Grâce au travail bénévole des administratrices, le groupe est supervisé, et les membres désirant rejoindre les groupes doivent répondre à quelques questions avant d’avoir accès aux groupes afin d’éviter qu’il y ait spam, arnaques ou abus de quelque sorte. De plus, afin de faciliter les recherches et les dons, il existe un groupe pour les différentes régions du Québec. Le plus populaire, bien entendu celui du Grand Montréal, regroupe pas moins de 16 500 membres. Grâce à une visite rapide, on peut constater qu’il se donne des dizaines de choses par jour. De la nourriture, des services, des meubles, des vêtements et bien d’autres.

Et non, je ne vous parle pas d’ « As-tu ça, toi? » sans raison : c’est que la période des déménagements arrive à grands pas et je suis certain que plusieurs d’entre vous se chercheront de nouveaux meubles, auront besoin d’aide ou, au contraire, voudront se départir de certains biens. Je crois que le don, lorsqu’on peut se le permettre, est un geste très louable et je vous invite tous et toutes à y réfléchir comme alternative à la vente ou à l’achat de biens neufs ou usagés. Vous n’avez d’ailleurs rien à perdre, puisque tout est gratuit.

Comment ça marche?

Pour s’inscrire, c’est assez simple. C’est un groupe Facebook comme un autre. On demande d’être accepté au groupe, puis on répond aux questions des administratrices, qui veulent surtout s’assurer que vous n’êtes pas mal intentionnés. Comme écrit plus haut, il ne doit pas être question d’argent dans les demandes ou dans les offres. Rien ne peut être vendu ni acheté. L’affichage de publicité ou les liens vers des collectes de fonds sont proscrits. On s’assure également que les membres soient âgés d’au moins 18 ans.

Le reste des règles relève du gros bon sens. Vous pouvez tout de même les lire sur une de leurs pages. Finalement, il ne reste plus qu’à offrir ce que l’on veut donner ou à signaler notre intérêt sur les items ou services qui sont offerts par les autres. Comme c’est écrit dans les règlements, il revient au donneur de choisir parmi les intéressés celui ou celle qui recevra ce qu’il offre.

Irez-vous y faire un tour?


 

Archives

Partager cette publication

2 pensées sur “As-tu ça, toi?”

  1. Suis une technouille de Verdun (MTL) qui ne comprend rien à facebook. Ai à donner un grand bureau 9 tiroirs de 52 pouces par 19 de large, pas impeccable mais très solide, couleur érable foncé. De même qu’un matelas de gym ( ou de shiatsu) avec quelques  »plasters », mais fort utilisable. Le bureau peut être transporté dans une voiture à hayon dont les sièges arrière se baissent.
    Seule condition au don: venir le chercher 9 à deux, car je n’ai ni bras, ni dos, ni auto.

  2. Merci pour ce superbe article. En tant que co-responsable des  »As-tu ca toi » a travers la province je tiens a dire merci a l’auteur pour sa recherche et sa tres bonne comprehension de notre communauté!
    Nous savons maintenant pourquoi nous avons eu une vague d’admissions sur le groupe de Quebec 😉
    Bon partage!

Les commentaires sont fermés.