Assemblée générale de Sherbrooke Citoyen : Un bilan de 2017 et de nouveaux projets en vue pour 2018

Par Erwan Guéguéniat

Le samedi 27 janvier se tenait l’assemblée générale du parti municipal Sherbrooke Citoyen au Bistro-Cinéma La Capsule sur la rue Wellington. Une occasion pour mettre les choses à plat et se projeter dans l’avenir.

Apprendre dans une première campagne

Le récent parti, créé principalement en vue des dernières élections - celles qui ont permis à M. Lussier de prendre la mairie - devait tirer les leçons de cette première campagne électorale aux résultats mitigés. Marilyne Fontaine, membre du conseil exécutif, confiait au Collectif, à l’issue de la dernière réunion : « Nous sommes très fiers d’avoir réussi à dévier le débat du sujet de l’économie pour le porter sur d’autres thèmes aussi importants pour les Sherbrookois. » Il faut préciser que les valeurs fondatrices du parti sont essentiellement liées à la participation, à la représentation et à la consultation citoyenne, à l’appropriation de la ville quartier par quartier ainsi qu’à l’amélioration du développement durable. Mme Fontaine estime d’ailleurs qu’en matière d’écologie, Sherbrooke est loin de jouer le rôle de figure de proue auquel on s’attend de la sixième ville en importance au Québec. Par ailleurs, Sherbrooke Citoyen se félicite de l’élection de Mme Beaudin sur le conseil municipal.

Entre collaboration et observation avec la mairie

Selon Mme Fontaine, le mouvement souhaite « travailler en équipe » avec la nouvelle administration et félicite du même souffle le projet de diffusion intégrale du conseil municipal qu’il réclamait depuis longtemps. Cependant, elle constate, à regret, que plusieurs décisions de M. Lussier ne vont pas dans le bon sens. Elle pointe ainsi le gel des taxes qui devrait entraîner une augmentation du tarif du transport en commun et couper certains programmes importants. Elle fustige également certaines promesses irréfléchies du maire Lussier : « Il veut vendre le Centre de Foires, mais la ville n’en est même pas propriétaire. Il avait promis un moratoire sur le projet Well Inc., mais on n'en entend plus parler ». Bref, ce ne sont pas les sujets de friction qui manqueront et Sherbrooke Citoyen souhaite continuer « à veiller au grain », toujours selon les propos de Mme Fontaine.

Un projet de refonte du système de transport en commun

Outre la surveillance et le travail de concert avec les membres élus, que tout parti d’opposition se doit d’effectuer, Sherbrooke Citoyen veut concrétiser de nombreuses idées durant l’année en cours. Il souhaite, en premier lieu, faire des démarches pour obtenir des consultations citoyennes prébudgétaires. Le mouvement estime que la population se fait imposer un budget et des plans sans avoir leur mot à dire. Il pense que ce manque d’information et de compréhension cause beaucoup de frustrations chez les contribuables.

Parallèlement, le parti observera attentivement le déroulement du projet Well Inc. pour s’assurer que les Sherbrookois et les Sherbrookoises soient bien informés et qu’il est profitable à la ville et non à quelques promoteurs. Sherbrooke Citoyen souhaite aussi augmenter le nombre de personnes qui adhère et devrait organiser différentes activités dans l’année pour attirer encore plus de monde. Enfin, l’une des autres grandes priorités pour 2018 concerne l’amélioration du transport en commun dans l'agglomération : qualité de l’itinéraire, baisse du tarif pour les usagers et des autobus moins polluants. La formation considère que le transport en commun à Sherbrooke mène à l’exclusion de sa clientèle plus pauvre en raison de son coût, en plus d’être parfois inadapté et mal pensé en termes de trajets.


Crédit Photo @ Sherbrooke Citoyen

Partager cette publication

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.