Auberge – Café – Bar

Culture-EcoBeatQuiconque s’est aventuré sur Wellington Sud dernièrement a probablement remarqué l’Auberge Ecobeat. Cet endroit est un café, un bar et une auberge de jeunesse qui a une culture intérieure incomparable. Tout l’été, à la suite d’une initiative étudiante, un piano a été placé devant le commerce, invitant les passants à y jouer des mélodies. Le commerce a également mis à la disposition des clients des guitares, des carillons et des percussions diverses pour créer des compositions uniques contribuant au développement artistique des visiteurs de la rue Wellington.

Par Patrick Laverty-Lavoie

L’Ecobeat a ouvert ses portes en août 2013. Depuis l’ouverture, des gens des quatre coins du globe viennent s’y aventurer. Lors d’une visite, j’ai rencontré un individu indien qui arrivait tout juste du Kuwait pour faire sa maîtrise à l’Université Bishop’s. L’emplacement offre plus de trente chambres qui peuvent être louées à partir de 20$ la nuit. Il s’agit donc d’un endroit idéal pour accueillir des touristes qui voyagent avec un budget limité. Certaines chambres, plus spacieuses, sont également disponibles pour les gens qui désirent vivre une expérience plus intime.

L’auberge est ouverte sept jours sur sept. Les heures d’ouverture du café sont du lundi au jeudi, de 7h00 à minuit, et du samedi au dimanche, de 7h00 à 3h00 du matin. En matinée, l’Ecobeat est un endroit chaleureux, idéal pour une séance d’étude à l’extérieur de chez soi. En soirée, l’ambiance devient festive avec des soirées d’improvisation musicale et des spectacles organisés. La création artistique et l’inspiration sont omniprésentes.

L’équipe de l’Ecobeat est composée de jeunes travailleurs dynamiques, de bénévoles et même de gens qui y travaillent en échange d’un logement ou pour d’autres services offerts par l’hôtel. Cette équipe a pour mission d’offrir un hébergement chaleureux à prix abordable pour ses clients. Parmi les visiteurs de l’Ecobeat, on retrouve entre autres des individus avec des talents particuliers. Notamment, j’ai rencontré Louis, un technicien sonore et un travailleur bénévole, qui organise dans ses temps libres des expositions d’œuvres d’art sous-marines. Lorsqu’il décrit l’équipe et son ambiance, le caractère le plus important qui lui vient en tête est l’entraide. L’esprit de collaboration est central au succès de l’entreprise et à l’accomplissement de sa mission.

Dans le futur, le commerce envisage de modifier sa forme d’entreprise pour former une coopérative. Une carte de membre permettra à son possesseur d’acheter des produits en magasin à prix réduit ainsi que de profiter de rabais sur des spectacles offerts dans l’auberge. L’initiative de la coopérative provient de la pression de la municipalité, qui refusait d’appuyer le commerce dans le paiement d’une facture d’électricité inattendue. Plutôt que de céder à la pression, l’Ecobeat s’est redressée et a envisagé toutes les solutions possibles. En tant que coopérative, l’avenir du commerce est prometteur. Donc, si vous cherchez un endroit pour étudier ou pour écouter un spectacle cette semaine, passez à l’auberge! Vous serez séduit par sa diversité culturelle.

Partager cette publication