Avant-goût du repêchage 2020

Par Charles Ferron

La saison de football canadien est maintenant terminée, mais celle au sud de la frontière est en pleine course aux séries, du moins pour certaines équipes. Si vous êtes un partisan des Bengals, des Redskins ou des Dolphins, le seul point positif de cette campagne sera probablement le repêchage, et donc, pour vous remonter le moral, voici dix des meilleurs espoirs au prochain encan qui seront disponibles en avril.

Chase Young - Allier Défensif - Ohio State

Comparaison : Myles Garrett

Si la position de quart-arrière n’était pas si importante dans la NFL, Chase Young serait sans aucun doute le meilleur espoir du repêchage. À 6 pieds 5 et 265 livres, Young est en mesure d’effectuer de la pression en y allant en puissance, mais, ce qui le rend exceptionnel, c’est la vitesse avec laquelle il est capable de contourner le plaqueur offensif par l’extérieur malgré sa stature. Son explosion dès que le ballon est levé est très similaire à ce que l’ancien numéro 1 au total Myles Garrett faisait à Texas A&M. En espérant pour Mason Rudolph que Young n’imite pas Garrett dans tous les aspects de son jeu.

Joe Burrow — Quart-arrière — LSU

Comparaison : Tony Romo

Après avoir transféré de Ohio State à LSU, Burrow connut une première campagne comme partant dans la moyenne l’an dernier et personne n’avait de grandes attentes pour 2019. Pourtant, Burrow a surpris tout le monde et devrait gagner le trophée du meilleur joueur au niveau universitaire pour sa saison. Il n’y a pas grand-chose à dire de négatif sur Joe Burrow cette année. Il est extrêmement précis avec un pourcentage de passes complétées record de 78,6 % après dix matchs. Il effectue de bonnes lectures et a mené son équipe au plus haut total de points marqués contre l’Alabama dans leur stade depuis 1907.

Tua Tagovailoa — Quart-arrière — Alabama

Comparaison : Russell Wilson

Favori pour être le premier choix avant la saison, Tagovailoa va terminer sa carrière en Alabama avec le meilleur taux d’efficacité de quart-arrière de l’histoire de la NCAA (199,4). Il est mobile, prend de bonnes décisions et lance l’une des plus belles balles parmi les espoirs sortis du repêchage depuis quelques années. Tagovailoa a cependant un problème majeur : sa durabilité. En 24 matchs universitaires, il a déjà dû subir quatre chirurgies, dont une à la hanche qui pourrait le tenir à l’écart du jeu longtemps. Ne soyez pas surpris qu’il glisse à l’extérieur du top 10 à la suite de cette blessure.

Jerry Jeudy — Receveur espacé — Alabama

Comparaison : Amari Cooper

Jerry Jeudy est l’un des meilleurs receveurs à être disponible à un encan depuis Julio Jones en 2011. Jeudy crée beaucoup de séparation dans les zones profondes et possède déjà une bonne base dans ses tracés, qui sont à la fois rapides dans ses changements de direction et précis. Il est également difficile de mettre la main sur lui lorsqu’il a le ballon. À 6 pieds 1 et 192 livres, Jeudy devra cependant prendre davantage de masse musculaire pour pouvoir encaisser les plaqués et éviter les blessures au niveau supérieur.

Jeffrey Okubah - Demi de coin - Ohio State

Comparaison : Marshon Lattimore

Depuis trois ans, les deux seuls demis de coin sélectionnés dans le top 12 ont été des anciens Buckeyes : Marshon Lattimore (2017) et Denzel Ward (2018). Jeffrey Okubah, qui ressemble à un mélange entre Lattimore et Ward dans son jeu, devrait être le troisième en avril. Okubah possède un très grand potentiel en couverture homme à homme, mais devra améliorer sa reconnaissance de tracé en zone s’il veut connaître autant de succès que ses compatriotes.

Andrew Thomas — Plaqueur offensif — Georgia

Comparaison : Brandon Scherff

Si Andrew Thomas ne fonctionne pas en tant que plaqueur offensif à gauche, il pourrait facilement être un excellent garde dans la NFL. L’équipe qui le choisit pourrait le voir dans les deux positions. Thomas est principalement un joueur de ligne remarquable au sol. Il n’est pas nécessairement le plus puissant, mais il sait où placer ses mains pour être efficace. En protection de passe, il a le potentiel athlétique pour bloquer les alliers défensifs les plus rapides.

Derrick Brown — Plaqueur défensif — Auburn

Comparaison : Chris Jones

L’importance d’avoir de la pression venant de l’intérieur de la ligne offensive est de plus en plus cruciale dans la NFL et Derrick Brown pourrait aider toutes les équipes de la ligue à ce niveau. Il a un bon premier pas et n’abandonne jamais durant le jeu. Brown devra par contre améliorer sa technique dans plusieurs aspects, dont le placement de ses mains et ses changements de direction s’il veut être efficace face aux courses et en poursuite.

Tristan Wirfs — Plaqueur offensif — Iowa

Comparaison : Lane Johnson

Wirfs est un joueur de ligne offensive très talentueux qui devrait dès son premier jour dans la NFL être un partant à droite pour une équipe. Il excelle sur les courses grâce à sa puissance, mais doit travailler son jeu de pied en protection de passe. Pour l’instant, il ne s’est pas encore assez développé dans cet aspect pour qu’une formation choisisse de l’utiliser à gauche dans l’angle mort de son quart-arrière plutôt qu’à sa position naturelle à droite.

Isaiah Simmons — Secondeur — Clemson

Comparaison : Deone Bucannon

Certains verront Simmons comme un maraudeur, d’autres le verront comme un secondeur, mais il est en réalité un hybride entre les deux. Deone Bucannon a fait une carrière dans la NFL en ayant ce genre de rôle et Simmons devrait faire la même chose. Notons cependant que Simmons est un bien meilleur athlète et a également des attributs physiques similaires à Kam Chancellor sans sa tendance reconnue de frapper durement. Certains préférons un maraudeur plus traditionnel comme Grant Delpit, mais, dans le bon système, il pourrait être un joueur étoile.

Justin Herbert — Quart-arrière — Oregon

Comparaison : Carson Wentz

Herbert est l’un des joueurs les plus intrigants du repêchage puisque plusieurs le voyaient comme premier choix au total l’an dernier s’il n’avait pas préféré rester à l’école une année supplémentaire. Malgré son talent brut, il doit être plus constant et travailler davantage sa technique. La vélocité et le placement de ses passes sont ses principaux atouts, mais il manque parfois de jugement dans sa prise de décision et regarde trop souvent un seul receveur au lieu d’effectuer ses lectures.

Mentions honorables

  • CeeDee Lamb — Receveur espacé — Oklahoma
  • Grant Delpit – Maraudeur – LSU

Crédit Photo @ College Football News

Partager cette publication

Laisser une réponse