Avez-vous la carte du magasin?

Par Mélissa Toutant

Combien de fois par jour peut-on entendre cette question? Chaque fois que l’on arrive à la caisse, que ce soit d’une boutique, d’une épicerie ou d’un supermarché, cette question retentit dans nos oreilles. Les cartes de fidélité sont une stratégie marketing très utilisée par les compagnies, et les clients montrent, sans l’ombre d’un doute, à qui ils sont loyaux.

Êtes-vous fidèle à votre épicerie ou magasin préféré? Nul besoin de prouver votre adhésion sentimentale à votre commerce favori en lui déclarant votre amour, il vous faut seulement une carte. La carte de fidélité est partout. La grande majorité des commerçants, petits et grands, s’assurent que vous leur restiez fidèle en vous offrant, bien souvent gratuitement, une carte de fidélité. Cette dernière prouve votre attachement et permet aux distributeurs de connaître vos préférences d’achat et de vous proposer, soit des rabais ou des cadeaux, en échange d’un peu de votre fidélité.

Fidèle depuis 1958

Si vous fouillez bien, peut-être avez-vous encore quelques dollars Canadian Tire qui traînent au fond de vos tiroirs. C’est le premier programme de fidélité qui a été implanté au Canada en 1958. Depuis, plusieurs distributeurs ont emboîté le pas en proposant leur propre programme de fidélisation de la clientèle. À partir de la fin des années 80, les cartes de fidélité n’ont cessé de monter en popularité. En effet, au Canada, on compte plus de 31 millions de personnes qui possèdent une ou plusieurs cartes de fidélité. En 2015, 90 % des Canadiens sont membres d’au moins un programme qui leur rapporte des récompenses. Les 10 % restants ne sont probablement pas en âge d’avoir une carte du genre!

La fidélisation à la carte est donc bien plus qu’une mode passagère. Elle ne cesse de s’améliorer et d’offrir de plus en plus d’offres alléchantes aux consommateurs. Les cartes de fidélité installent une relation avec le client et permettent de le garder plus longtemps à l’intérieur de son enceinte. Plus vous êtes fidèle, plus vous recevez des avantages. Les récompenses peuvent être, entre autres, des articles gratuits, des rabais ou encore des retours en argent. Elles varient en fonction du programme choisi.

Un portefeuille bien rempli

Selon une étude d’Environics, qui a analysé les programmes de fidélisation les plus populaires chez les Canadiens, ces derniers possèdent en moyenne 8,2 cartes. De quoi en perdre la carte! La plus populaire chez les Québécois? Air Miles, possédée par 70 % de la population.

Posséder le plus de cartes de fidélité possible donne-t-il vraiment plus de récompenses? Selon Frank Pons, professeur de marketing à l'Université Laval, qui s’est prononcé en faveur de la précédente étude, nous avons tendance à accepter plusieurs programmes de fidélisation au hasard, sans toutefois les utiliser de la bonne façon. L’idéal est de sélectionner ceux qui nous sont avantageux selon nos préférences d’achat et nos habitudes. Moins de cartes de fidélité allègeront votre portefeuille et, en les sélectionnant de la bonne façon, elles pourraient vous rapporter bien plus. Il va sans dire que plus vous consommez, plus vous aurez de récompenses. Les avantages de ce type de programme varient donc en fonction de l’utilisation que vous en faites.

Même si aujourd’hui la plupart des gens sont conscients d’échanger une petite partie de leurs informations personnelles pour quelques dollars, les cartes de fidélité sont en popularité grandissante. Les compagnies proposent ces programmes dans le but de s’assurer d’avoir quelques fidèles et de recueillir une panoplie d’informations sur leurs habitudes de consommation et sur leurs goûts.

D’ailleurs, depuis avril 2015, les étudiants de l’Université Bishop’s peuvent payer une partie de leurs études avec les milles Aéroplan. Pour chaque tranche de 35 000 milles, ils obtiennent un crédit de 250 $. Comme quoi les compagnies vont réellement chercher les préférences de leurs cibles!

Un marché réjoui

Les cartes de fidélité font partie d’un marketing mis en place pour s’intéresser aux clients actuels. Nathalie Demoulin et Pietro Zidda ont rédigé un article économique où ils exposent des faits sur la fidélisation par les cartes de fidélité. Ils donnent cette définition de la fidélité : « Être fidèle à une compagnie, c’est la visiter sur une base régulière et avoir une préférence pour celle-ci au lieu d’une autre. Ceux possédant une carte étaient pour la plupart déjà des clients fidèles avant même l’adoption du programme. »

Même si la grande majorité des commerçants offrent la carte de fidélité ou tout autre programme à ses clients, ces derniers ne sont pas nécessairement plus enclins à consommer à cet endroit. Par contre, les clients ont tendance à moins visiter les concurrents. Ce qui va aider un commerce à se démarquer de ses concurrents, c’est le type de récompense offerte. Plus elle va plaire au client, plus il restera fidèle.

Si la compagnie n’augmente pas plus son chiffre d’affaires directement grâce aux cartes de fidélité, pourquoi sont-elles si populaires? La véritable mine d’or se trouve dans les renseignements personnels que les gens échangent contre une poignée de dollars ou de cadeaux. Lors de votre engagement, vous permettez aux entreprises de récolter des données concernant vos habitudes de fréquentation, vos dépenses moyennes et vos habitudes de consommation. Ces données permettent de mieux cibler de futurs consommateurs et servent, entre autres, à la publicité et aux stratégies marketing de ces compagnies. Plusieurs analystes se tiraillent à savoir s’il est assez avantageux de donner accès à ses préférences d’achat pour des récompenses.

Bref, il peut être avantageux de cibler les endroits où vous achetez le plus et en plus grande quantité et de vous procurer leur carte de fidélité. En avoir une panoplie et ne les utiliser qu’à moitié ne fera qu’encombrer vos poches. Et vous, à quel point êtes-vous fidèle à votre commerce favori?


Partager cette publication