Barbara Mantha : suivre la tendance familiale

Sport-edito-BarbaraManthaMantha. Ce nom de famille vous dit certainement quelque chose. Dans la dernière année, vous avez sûrement entendu parler d’Anthony, un des meilleurs espoirs de la Ligue nationale de hockey (LNH). Mais saviez-vous qu’il a trois sœurs, dont une, Barbara, qui débute son parcours universitaire?

Par Alexandre Paquette

Barbara est une joueuse de volleyball. Elle pratique cette discipline sportive depuis une dizaine d’années, ayant évolué successivement avec l’équipe de son école secondaire et les Cavaliers du collège Champlain-Saint-Lambert, avant d’aboutir à Sherbrooke. Véritable mordue de sports, elle a également pratiqué le hockey et la ringuette avant de se consacrer entièrement au volleyball.

Du haut de ses six pieds et deux pouces, le volleyball est un sport qui convient parfaitement à celle qui évolue à la position de centre. Barbara doit sa passion à sa sœur aînée Kim, qui a évolué avec le Vert & Or au milieu des années 2000. Les sœurs ayant huit ans de différence, Barbara avoue avoir été en admiration devant Kim.

L’influence de Kim ne se fait pas seulement sentir sur le terrain, mais également dans le choix de Barbara d’entamer son parcours universitaire avec le Vert & Or. En effet, Barbara avoue sans détour que le volleyball l’aide dans ses études, elle qui n’apprécie pas particulièrement l’école. Après avoir fait une année en études libres à l’UQAM, Kim a convaincu Barbara de lui donner un an de sa vie, ce à quoi elle a consenti. La joueuse de première année a donc commencé un certificat en éducation physique, et elle souhaite éventuellement pouvoir devenir enseignante au primaire ou en éducation physique.

À l’aube de sa première saison universitaire, l’objectif de Barbara est de faire sa place et de voir le plus de terrain possible. Pour ce faire, elle travaille très fort lors des entraînements avec son équipe et dans les compétitions présaison. L’équipe du Vert & Or s’entraîne trois soirs par semaine pendant près de trois heures, en plus de deux matins. L’équipe de volleyball dispute principalement ses matchs le vendredi et le dimanche.

Une histoire de famille

Chez les Mantha, le sport est une véritable passion. Les quatre enfants de la famille ont tous pratiqué leur sport à un haut niveau. Kim a joué quelques années pour le Vert & Or, Élizabeth disputera sa dernière année d’admissibilité en hockey sur glace avec les Carabins de l’Université de Montréal, elle qui aspire à arbitrer un jour dans le junior majeur. C’est sans oublier Anthony, qui commence sa première saison chez les professionnels, après un prolifique passage dans les rangs juniors. À ses deux dernières saisons à Val-d’Or, il a récolté 50 et 57 buts en saison régulière, en plus d’être nommé meilleur joueur junior au Canada en 2013-2014. Au total, Anthony aura marqué un impressionnant 87 buts, toutes compétitions confondues (LHJMQ, Coupe Memorial, Championnat du monde junior) en 2013-2014.

Les enfants Mantha ne sont pas les seuls à pratiquer des sports. Leur père Daniel est un excellent joueur de hockey qui a évolué pendant une saison en France, alors que leur mère Suzie est une joueuse de tennis. De plus, le grand-père paternel de Barbara est André Pronovost, un ancien joueur de hockey qui a évolué avec les Canadiens de Montréal, les Bruins de Boston, les Red Wings de Detroit et les North Stars du Minnesota. Celui-ci a disputé plus de 550 matchs, récoltant au passage 198 points et gagnant 4 Coupes Stanley.

L’influence familiale n’est pas à négliger dans le succès des Mantha. Les parents de Barbara ont fait beaucoup de sacrifices afin de permettre à leurs enfants d’atteindre leur plein potentiel. Barbara a elle-même passé beaucoup de temps dans les arénas, que ce soit pour ses propres compétitions ou pour celles de son frère et de ses sœurs. Elle a d’ailleurs assisté à beaucoup de matchs de son frère cadet, elle qui aimait particulièrement le niveau de jeu dans lequel celui-ci évoluait.

Barbara commencera officiellement sa carrière universitaire ce vendredi au CEPSUM de Montréal lors d’un tournoi interconférence réunissant les équipes du Québec et des Maritimes.

Partager cette publication