Le bilan de la population québécoise contaminée par la COVID-19 augmente de jour en jour. Le 4 avril dernier, le gouvernement a annoncé que toute la province est maintenant exposée à la contamination communautaire, ce qui signifie qu’il ne faut pas nécessairement être entré en contact avec quelqu’un de malade ou quelqu’un qui revient de voyage pour être atteint du coronavirus. Nous connaissons tous les règles de base afin d’éviter d’être malades (se laver les mains 20 secondes, rester chez soi, se tenir à deux mètres des autres), mais booster son système immunitaire en cette période de quarantaine peut également être bénéfique. 

Par Alexia LeBlanc

 

Évidemment, personne n’est à l’abri de contracter la maladie, mais mieux armer son système immunitaire peut permettre de l’éviter, ou de guérir plus rapidement en cas d’infection. Il existe plusieurs moyens de le faire et le web est rempli de « solutions miracles » ou d’astuces aussi farfelues les unes que les autres pour donner un petit boost à notre santé. Toutefois, les professionnels s’entendent sur certains aspects. Même s’ils sont de base, il s’agit de conseils que nous n’appliquons souvent pas au quotidien et nous laissons de côté plusieurs de ces éléments. Profitons donc de cette quarantaine pour donner de l’amour à notre corps et pour avoir un système immunitaire solide une fois que la crise sera passée. 

Une alimentation saine et équilibrée 

Même si ce conseil semble être une évidence, il est impossible de parler de notre système immunitaire sans le mentionner. Une alimentation saine est la clé d’une bonne santé et le fait d’être enfermé chez soi peut nous inciter à négliger cet aspect. 

Savoir quoi manger exactement est une question qui est souvent débattue. Selon le Dr Christian Fortin, comme expliqué lors d’une entrevue à TVA Nouvelles, « la diète méditerranéenne est la plus étudiée ». Manger davantage de poisson et de viande blanche, réduire sa consommation de viande rouge et intégrer plus de légumineuses à nos repas seraient de bons moyens pour booster notre système. Toutefois, il n’y a pas de solution miracle. Nous devons écouter notre corps, manger ce qui nous fait sentir bien et vivant et consommer une variété d’aliments frais.

Un sommeil réparateur

Autre aspect souvent négligé lorsque les activités de notre train-train quotidien se font nombreuses, le sommeil est pourtant un élément essentiel afin d’avoir un solide système immunitaire. Samuel Choquette, diplômé de l’Université de Sherbrooke en kinésiologie, a récemment publié un article sur la question dans lequel il donne quelques astuces afin d’avoir un sommeil plus réparateur.

D’abord, il est important de se « tenir loin des écrans ». Comme Samuel l’explique, « la glande pinéale dans ton cerveau relâche de la mélatonine pour t’envoyer un signal qu’il est temps de dormir. Le relâchement de la mélatonine se fait naturellement lorsque le soleil se couche et lorsque la luminosité baisse. Lorsque tu as un écran en plein visage, tu interfères directement avec cette cascade. Le relâchement de mélatonine sera alors affecté et ce sera plus long de t’endormir par la suite. » Il souligne aussi le fait qu’activer le « mode nuit » sur nos appareils ne réglera pas la situation. 

Il réitère également l’importance de se coucher tous les jours à la même heure et de baisser la température de la chambre. Idéalement, il faut dormir dans une chambre très sombre où la température y est environ à 16 degrés Celsius. L’article de Samuel présente bien d’autres conseils qui vous aideront à atteindre le sommeil le plus réparateur possible. Voici le lien https://www.fdfitness.ca/les-signes-mauvais-sommeil/

Réduire sa consommation d’alcool 

Il est prouvé que l’alcool affaiblit notre système immunitaire. Lorsque nous buvons des substances alcoolisées, l’alcool se propage dans tout le corps par l’entremise de nos vaisseaux sanguins et cela entraîne la production de métabolites. Lorsque ces métabolites sont produits en trop grand nombre, ils affaiblissent le système immunitaire. Cela nous rend donc plus susceptibles de contracter de quelconques maladies. L’alcool peut également engendrer des carences en certaines vitamines. Comme le premier ministre François Legault le dit, « un verre de vin peut aider » lorsque nous traversons des moments plus difficiles, mais tout est dans la modération. 

L’activité physique 

Il est reconnu que le sport active notre système immunitaire. Notre corps est beaucoup plus enclin à succomber aux attaques pathogènes lorsque nous sommes anxieux et fatigués. Pratiquer une activité physique chaque jour peut permettre de relâcher le stress et de nous redonner de l’énergie. Le sport est un autre aspect de notre vie souvent mis de côté lorsque nous sommes occupés. L’isolement chez soi est donc le moment parfait de s’initier à quelconque activité qui nous permettra de nous dégourdir un peu ! Rien de trop compliqué n’est requis. Une activité physique peut être aussi simple qu’aller prendre une marche chaque jour (bien sûr, si vous n’êtes pas malades ou si vous ne revenez pas d’un pays étranger). De plus, la dopamine libérée lors d’un entraînement vous procurera du bonheur !

Prendre des suppléments en cas de carence 

Il est primordial de faire le plein de vitamines et de minéraux lorsque nous souhaitons éviter d’être malades. Les hivers canadiens peuvent parfois être durs sur notre système immunitaire. C’est pourquoi, si l’on se sent toujours faible, malade, fatigué, etc., il est important de consulter un médecin qui saura vous conseiller quant aux suppléments nécessaires à votre corps. 

Avec tous ces conseils, vous connaissez la base lorsqu’il est question de renforcer ses défenses immunitaires. Ces astuces vous permettront aussi de vous sentir plus énergisé et d’avoir un meilleur état d’esprit pendant cette période, disons-le, assez spéciale ! Restez à la maison, écoutez les consignes du gouvernement et, surtout, prenez soin de vous !

Archives

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *