Par David Dupéré

Pas de problème!

Le 19 février dernier, c’est dans la salle Maurice O’Bready, où l’on a pu aller « fouiner » dans quelques kiosques, dont celui du Club de Plein Air de l’Université de Sherbrooke, que s’est déroulée la 42e édition du Festival de film de montagne de Banff, dans une ville débordante de mordus de plein air.

Comme le titre peut laisser l’entrevoir, la soirée s’est bel et bien déroulée sans problèmes. On peut même dire que ç’a été un succès, surtout du côté du Frenchie, visiblement le personnage favori de la salle.  

Le déroulement

Le visionnement a débuté avec un court métrage mettant en scène deux cyclistes de montagne ainsi qu’un skieur, question de réveiller le public un brin. On est transporté pendant environ quatre minutes d’action dans les montagnes du Wyoming, à Jackson Hole. C’est ensuite dans un plus long film, bâti sur une morale pour en laisser plus d’un pensif, que nous a été présenté l’histoire d’un jeune cycliste népalais, obligé de faire face aux réalités qu’implique de grandir dans une famille de quatre, sous un toit de cinq mètres par cinq mètres…

De retour aux États-Unis, un court documentaire, fort sentimental, au sujet d’un homme âgé de 91 ans, toujours participant à la course annuelle du mont Washington en l’honneur de sa tendre épouse, a laissé plusieurs sur la pensée d’un être cher.

Comme si le lot d’émotions n’avait toujours pas atteint son plafond, la caméra renvoie les spectateurs en Colombie-Britannique pour une aventure des plus époustouflantes : une fille et sa mère à la conquête du Nord canadien à son plus vif. C’est sur leurs skis de randonnée que ces deux courageuses nous transportent dans leurs péripéties au sommet des montagnes et dans les vallées des Rocheuses de l’Ouest.

Après un court entracte, c’est de retour sur la selle que la troisième édition du court métrage Dream Ride, suivant un cycliste hors-piste dans les montagnes de la Nouvelle-Zélande, s’est à nouveau retrouvée au grand écran du Festival.

Maintenant, au tour du film Ice and Palms, vraisemblablement très attendu, où l’on pouvait suivre deux aventuriers, équipés de leurs vélos de cyclotourisme et de leurs skis de randonnée, dans leur traversée des Alpes à la Méditerranée. Dans un élan de vitesse a été présenté un court métrage hors du commun, où un skieur de slalom olympique met au défi un pilote de drone à savoir qui franchira la ligne d’arrivée en premier!

De la neige vers la mer, nous avons eu la chance, comme avant-dernière présentation, de se rincer l’œil sur des images de qualité capturées entre vagues et fonds marins. Ce photographe et vidéaste, Ben Thousand, en met plein la vue avec des séquences vidéo absolument uniques en leur genre. Finalement, pour laisser l’audience sur un bon rire, le tout s’est terminé avec la rencontre de Jacques, le Frenchie de 82 ans, ce dur à cuire qui transmet littéralement son amour pour le sport et sa persévérance à travers la caméra.

À l’année prochaine?

C’est certainement le genre d’évènement qui donne parfois envie de tout mettre de côté pour partir à l’aventure! Le Festival de film de Banff à Sherbrooke demeurera, pour toujours on l’espère, un lieu de rencontre et de divertissement pour tous.


Crédit Photo @ David Dupéré et Valentine Fabre

Partager cette publication

Laisser une réponse