Brèves campus - Janvier 2015

Baccalauréat en psychologie: Deux nouveaux cheminements proposés

Dès l'automne 2015, des modifications au baccalauréat en psychologie viendront faciliter le passage des diplômées et des diplômés vers le doctorat ou leur transfert vers des programmes menant à l'exercice de professions connexes telles l'administration des affaires, la toxicomanie ou l'orthophonie. Pour y arriver, deux cheminements seront maintenant proposés : un cheminement spécialisé en psychologie et un cheminement incluant un certificat dans un domaine connexe.

Donnant accès au doctorat, le cheminement spécialisé en psychologie intègre tous les cours nécessaires à la pratique de cette discipline au Québec. Il propose également d'accéder à trois spécialisations – psychologie adulte, psychologie enfance et adolescence, psychologie organisationnelle – reliées aux cheminements offerts au doctorat à l'Université de Sherbrooke.

« Le choix d'une spécialisation permet d'approfondir, dès les études de 1er cycle, un champ d'intervention spécifique en suivant un parcours plus précis, qui guide l'étudiante ou l'étudiant dans son choix de cours. On aborde ensuite ce champ d'intervention au doctorat avec un bagage plus important de connaissances, relate la professeure Mandeville. Le choix d'une spécialisation est facultatif. Il est possible de faire un baccalauréat avec ou sans spécialisation et d'accéder à un programme de doctorat en psychologie dans n'importe laquelle des universités québécoises. »

Lancement de la série web: Regards croisés sur la recherche

Qu'ont en commun une spécialiste de l'activité physique et un expert en travail social? Comment des professeurs de génie et d'éducation arrivent-ils à mieux innover en tissant des alliances avec des partenaires? La recherche à l'Université de Sherbrooke, c'est d'innombrables collaborations entre des personnes d'origines et de disciplines multiples qui, chacune à leur manière, contribuent de façon incroyable au développement de notre société.

Des personnes engagées, des rencontres improbables, des collaborations fructueuses : voilà ce que propose la nouvelle série web Regards croisés sur la recherche produite par l'Université de Sherbrooke et lancée depuis le 20 janvier. Cette série présente des facettes méconnues de la recherche universitaire.

En effet, avec une série de sept capsules vidéo, elle présente douze chercheuses et chercheurs, trois partenaires et deux jeunes de la relève qui ont accepté de parler du sujet qui les passionne, de la curiosité qui les habite et de l'expérience enrichissante qu'ils vivent tous les jours. Des contenus visuels qui sauront capter l'attention sur la richesse et la diversité des projets de recherche, mais aussi sur l'humanité et la passion qui animent ces acteurs.

Ces capsules vidéo sont disponibles sur le site web de l'Université de Sherbrooke dans la section recherche, innovation et entrepreneuriat.

Semaines de la souveraineté 2015 à l'Université de Sherbrooke

La deuxième partie des Semaines de la souveraineté commencera le lundi 2 février avec la constitutionnaliste Andrée Lajoie et le professeur de droit Guillaume Rousseau qui parleront de droit constitutionnel dans une perspective indépendantiste afin d'expliquer comment le gouvernement fédéral peut limiter la liberté d'action des provinces. Le mardi 3 février, Daniel Turp, ancien député péquiste et professeur à l'Université de Montréal, nous entretiendra sur les mouvements indépendantistes écossais, catalans et québécois. La porte-parole féminine et députée de Québec solidaire dans la circonscription de Gouin, Mme Françoise David, sera à l'Université de Sherbrooke le mercredi 4 février afin de parler de la place des femmes en politique et du sujet « Le Québec souverain, un pays plus solidaire ». Enfin, l'activité se terminera sur une conférence conjointe de Robert Laplante, directeur de l'IREC (Institut de recherche en économie contemporaine) et d'Évelyne Beaudin, candidate à la maîtrise en économie, sur la nécessité de modification de la stratégie d'accession à l'indépendance.

Études de 1er cycle en administration: Nouvelle concentration en entrepreneuriat

L’Université de Sherbrooke annonce aujourd'hui la création d'une nouvelle concentration en entrepreneuriat dans son programme de Baccalauréat en administration des affaires. Cette nouvelle formation sera offerte dès l'automne 2015.

La concentration en entrepreneuriat a comme objectif principal de développer l'esprit entrepreneurial des futurs gestionnaires et entrepreneurs du Québec. Concrètement, les étudiantes et les étudiants qui suivront cette nouvelle concentration seront en mesure de vivre pleinement une expérience entrepreneuriale dans le cadre de leur formation, de créer et de développer leur propre projet d'entreprise, et de s'associer à des projets existants dans de nombreux domaines tels que le génie, la médecine ou les sciences.

Cette nouvelle initiative, qui s'adresse aux diplômés du collégial, met l'action au cœur de l'apprentissage. Le modèle pédagogique sur lequel repose cette concentration s'articule autour de deux principes de base. En premier lieu, faire découvrir à l'étudiant cette discipline en lui faisant vivre une expérience très proche de celle à laquelle il sera exposé à l'extérieur des murs de l'institution universitaire. En second lieu, l'étudiant sera amené à développer ses compétences « d'entrepreneur » en étant exposé à divers projets auxquels il pourra contribuer pour ainsi acquérir de l'expérience et mettre à profit ses acquis réalisés à même son programme d'étude.

« Dès sa première année de formation, l'étudiant aura l'occasion de lancer une entreprise et de la faire fonctionner, puis de la dissoudre pour se concentrer sur les cours portant sur les divers champs de la gestion, mentionne Anne Mathieu, vice-doyenne à l'enseignement et aux affaires étudiantes de la Faculté d'administration. C'est cet aspect particulier qui rend ce programme si unique au Québec et au Canada. »

La formation à temps plein de 90 crédits sera d'une durée de 3 ans (comme l'ensemble des autres concentrations de ce programme) et intégrera 30 crédits de cours spécifiques à l'entrepreneuriat ainsi que trois stages en entreprise de quatre mois chacun dans des PME.

Outre l'entrepreneuriat, le programme de Baccalauréat en administration des affaires comptera dorénavant 7 concentrations incluant comptabilité, finance, gestion de l'information et des systèmes, gestion des ressources humaines, management et marketing.

Partager cette publication