Burger Queens : le show qui vous met l'eau à la bouche

Par Audrey Damier

Si vous êtes fan de l’émission La Voix, vous n’êtes sûrement pas passés à côté de la candidate Gabry-Elle. Si c’est le cas, vous avez raté quelque chose : Gabry-Elle, c’est cette candidate qui a osé se présenter à l’audition en drag-queen. Oui, oui, vous avez bien lu… en drag-queen. Eh bien, ce samedi 23 mars, Gabry-Elle nous a fait l’honneur de venir tout droit de Québec pour nous délivrer un show bien épicé aux Grands-Ducs de Wellington. Elle et ses commis, Jojo Bones et Jacky Hunterfukk, se sont mis aux fourneaux et ont fait monter la température au point d’enflammer le bar.

Un talent indéniable

22 h 30, les lumières se tamisent, le bruit des spectateurs impatients laisse place à un silence… celui de l’excitation. 22 h 40, Gabry-Elle fait enfin son apparition. Dans une robe rose à paillettes tout droit sortie d’un film de Marilyn Monroe. La jeune drag-queen nous délivre une prestation qui laisse la salle béate d’admiration. Que ce soit dans les graves ou dans les aiguës, sa voix transperce les murs de la salle, mais aussi les spectateurs. Bien qu’aucun coach ne se soit retourné lors de sa prestation à La Voix, cela ne fait aucun doute que Gabry-Elle a un véritable talent.

La recette de l’humour

C’est vrai Gabry-Elle a tout pour elle : le look, la voix et l’humour. C’est d’ailleurs l’humour, la recette secrète de ce show haut en couleur. En effet, Gabry-Elle est une jeune drag-queen un peu taquine qui aime interagir avec le public. À la fin de sa prestation, elle n’hésite pas à faire connaissance avec son public. Basile, un jeune spectateur assis au premier rang, devient sa première cible. Celle-ci n’hésite pas à le taquiner sur son prénom peu banal. « Basile, comme l’herbe de Provence, » l’entend-on dire. Face à cette boutade très bien trouvée, le public ne peut s’empêcher de rire. Basile lui-même laisse jaillir un rire et s’accommode à son nouveau surnom : Basilic.  Personne n’est épargné par les foudres hilarantes de Gabry-Elle. Lesbiennes, gays, hétérosexuels, filles et garçons : tout le monde y passe.

Le public met la main à la pâte

La scène, ce n’est pas du gâteau, et Gabry-Elle a tenu à le montrer en invitant six spectateurs à monter sur scène pour participer à un Lip Sync for Your Life géant. Ces six candidats ont donné tout ce qu’ils avaient et ont ainsi su mettre le feu aux Grands-Ducs de Wellington pour gagner la victoire. C’est finalement un candidat, baptisé Thérèse par la présentatrice du soir, qui a remporté la victoire. Son déboutonnage de chemise à la Magic Mike a suscité l’approbation du public, mais aussi celle de Gabry-Elle.

Jojo Bones et Jacky Hunterfukk : la cerise sur le gâteau

Ce show n’aurait pas été aussi fun sans les participations de Jojo Bones et de Jacky Hunterfukk. Ces deux jeunes drag-queens nous ont offert des lip sync d’anthologie. Entre des chansons comme Stupid Girl de P!nk ou encore Big Girl de Mika, le public n’a pas eu le temps de respirer tellement le rythme, mais aussi le niveau, étaient élevés. Lorsque les premières notes de I Wanna Dance with Somebody de Whitney Houston se font entendre, c’est toute la salle qui s’élève pour chanter en chœur cet hymne à l’amour.

Gabry-Elle, Jojo Bones et Jacky Hunterfukk se sont données à 100 % pour nous concocter un show plein de saveur, et le tout agrémenté d’une pointe d’alcool. Le show Burger Queens est une nouvelle preuve que les Grands-Ducs de Wellington est « The place to be » lors de vos samedis soir moroses.


Crédit Photo @ Les Grands-Ducs de Wellington

Partager cette publication

Laisser une réponse