Ça pousse!

plantationPour une quatrième édition, la FEUS, en coopération avec l’Université de Sherbrooke et de nombreux bénévoles, s’efforce à faire du campus principal un endroit plus vert, plus agréable à vivre, alors sors de ta chaumière et admire le reboisement!

Nicolas Ternisien

Si tu lis cet article, c’est que tu as de grandes chances d’avoir été touché par la grâce divine et d’être à Sherbrooke pour effectuer une session d’été. Par conséquent, tu as certainement dû remarquer l’apparition d’une végétation florissante et luxuriante à travers tout le campus.

Ce reboisement est initié une fois encore par la Fédération étudiante de l’Université de Sherbrooke (FEUS) en collaboration avec l’Université de Sherbrooke. Le but de ces journées plantation est honorable : redonner l’Université à la nature en insérant des espèces végétales que l’on retrouve dans les montagnes de la région. Les arbres plantés sont effectivement des espèces indigènes présentes sur les monts J. –S. Bourque et Bellevue : ostryers de Virgine, érables à sucre, pruches du Canada, tilleuls d’Amérique, amélanchiers, etc.

L’opération a réuni une quarantaine d’étudiantes et d’étudiants sans compter quelques membres du personnel ce samedi 31 mai près des pavillons Albert-Leblanc et J. –S. Bourque afin de planter 183 arbres, et ce en moins de quatre heures. Néanmoins, deux semaines avant cela, c’était déjà 45 pommiers provenant d’une pépinière écologique qui avaient été plantés entre les résidences E2 et E3, de quoi te procurer une collation santé avant d’aller en cours.

L’opération plantation 2014 confirme l’engagement écodurable de l’UdeS et réussit à faire du campus sherbrookois un endroit plus vert, plus agréable et d’autant plus en accord avec le 6e colloque sur l’écodéveloppement des institutions d’enseignement du Québec qui a eu lieu les 29 et 30 mai derniers. De plus, comme le souligne Joël Vaudeville, responsable au développement durable, aux affaires locales et communautaires : « La plantation du 31 mai a démontré la volonté des étudiants et des étudiantes de s'approprier leur campus en intervenant positivement et avec sérieux dans son développement. »

Partager cette publication