Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qualifie l’expansion du Covid-19 de pandémie. Cette annonce fait l’effet d’une bombe. Rapidement, beaucoup de gens se ruent dans les magasins, non pas pour de la nourriture, mais pour acheter du papier de toilette. Symbole de sécurité, celui-ci devient alors un produit convoité. S’essuyer avec douceur semble capital. Mais, depuis combien de temps utilise-t-on le papier de toilette ? C’est grâce aux informations de L’Histoire nous le dira que l’évolution du papier toilette est dévoilée. 

Par Alizé Cassivi

 

LES ANCÊTRES DU PAPIER DE TOILETTE 

En Antiquité, le papier de toilette utilisé ne s’avérait pas être un tissu doux, soyeux et confortable. On s’essuyait plutôt avec l’aide de cailloux qui étaient polis pour éviter les blessures. Ces derniers, ayant la taille de la paume d’une main, ont été retrouvés dans des latrines, les toilettes collectives de l’époque. 

Au temps de la Rome Antique, on employait le tersorium : une baguette de bois à laquelle on accrochait une éponge. On suppose que ce dernier était utilisé pour s’essuyer ou laver les latrines. Les historiens ne sont pas tous du même avis sur le sujet. Le tersorium n’était pas changé à chaque utilisation. On pouvait donc être plusieurs à en avoir recours. 

Au Moyen-Âge, la méthode a plutôt changé. Plusieurs préconisaient les chiffons, les boules de laine, la mousse, le foin, la paille ou encore les feuilles pour s’essuyer. 

C’est seulement au 2e siècle av. J.-C., en Chine, que le papier a été créé. C’est aussi dans ce pays que l’on fait, pour la première fois, l’usage du papier de toilette. Selon la classe sociale, on prenait soit du papier usagé ou du papier neuf, après être allé faire ses besoins. 

Pendant la Renaissance, le papier de toilette utilisé est usagé. Le papier neuf n’est pas encore accessible pour une majorité. Il est plutôt dispendieux. Or, l’invention de l’imprimerie en permet une production plus grande. Et, tranquillement, le papier neuf commence à apparaître dans les ménages.

 

LA COMMERCIALISATION

Vers la fin du 19e siècle, Joseph C. Gayetty commercialise le papier de toilette en feuilles. Ce n’est qu’une trentaine d’années plus tard, grâce à Clarence W. Scott et Irvin Scott, que le rouleau de papier de toilette voit le jour sur les tablettes. Finalement, un certain Wheeler brevette l’invention du rouleau de papier de toilette. 

 

LE PAPIER DE TOILETTE AU TEMPS DE LA CRISE SANITAIRE ET ENVIRONNEMENTALE 

Aujourd’hui, le mouvement environnemental pointe du doigt plusieurs problèmes, dont la production de papier de toilette. Celle-ci contribue, chaque jour, à la déforestation de milliers d’arbres. Comme alternative au papier de toilette, on propose alors plusieurs solutions. On peut désormais se nettoyer à l’aide d’un jet d’eau. On propose aussi le retour aux serviettes lavables et au papier traditionnel qui traîne à la maison. 

 

Archives

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *