Par Nicolas Dionne 

L’attention médiatique québécoise pour les sports est souvent tournée vers le Canadien de Montréal, surtout avec les changements d’entraîneurs récentsL’équipe de soccer de la métropole fait toutefois elle aussi peau neuve.  

Avec un changement de nom, un changement de logo, un mouvement dentraîneurs, le CF Montréal prend une toute nouvelle direction qui fait beaucoup jaser dans l’univers sportif québécois. 

Rebranding critiqué  

Les rumeurs à l’idée d’un changement de nom fusaient déjà en décembre dernier. Le tout est devenu officiel le 14janvier lorsque la direction, en conférence de presse, a divulgué une vidéo promotionnelle. Cette dernière a été publiée en trois langues, soit le français, l’anglais et le mohawk, les trois langues qui ont traversé lespace-temps de la ville de Montréal. Le nom CF Montréal et son logo associé sont maintenant utilisés pour remplacer l’image de l’équipe. 

Les critiques ont été nombreuses à l’endroit du rebranding, alors que le nom « Impact » crée déjà depuis longtemps un sentiment d’appartenance chez les supporters. Ayant voulu trouver un nom ressemblant aux équipes européennes, la décision s’est avérée impopulaire dans l’entourage de l’équipe. Le groupe partisan de l’Impact, les Ultras, a lancé une pétition qui, en date du 9mars, affichait plus de 5200signataires.   

Le groupe d’experts sportifs chez Radio-Canada ne comprend pas réellement le but d’un logo aussi sobre et où les caractéristiques ne font pas réellement référence au soccer. Le principe du flocon de neige pour un sport estival est d’ailleurs un point d’incompréhension important, d’autant plus que l’ancien logo était un modèle de réussite franche sur la scène sportive.  

Changements au sein des entraîneurs 

Arrivé en novembre 2019, Thierry Henry a démissionné le 25février dernier de son rôle dentraîneur-chef du club après moins de 15mois. Les raisons évoquées sont essentiellement familiales: Henry n’avait pas vu sa famille depuis plus d’un an, étant donné la situation complexe causée par la pandémie actuelle. Un départ compréhensible, mais qui cause certaines déceptions.  

Néanmoins, l’équipe s’est dotée d’un homme grandement apprécié du grand public québécois: l’ancien défenseur Laurent Ciman, défenseur par excellence dans la MLS en 2015. Le retour de Ciman ne peut qu’être bénéfique pour le CF Montréal. Il pourra certainement partager sa grande expérience de joueur avec l’organisation. 

Le 8mars, le club a annoncé l’embauche du Français d’origine Wilfried Nancy qui devient donc le nouvel entraîneur-chef du Bleu-blanc-noir. Olivier Renart, directeur technique du club, a expliqué à La Presse que Nancy était le choix logique à prendre. Cinq ans à bord de l’Académie de l’Impact et cinq ans à titre d’entraîneur adjoint, Nancy connaît depuis longtemps la formation. Il est un bon communicateur avec les jeunes et il rejoint les mêmes objectifs que l’organisation.  

La renaissance du CF Montréal avec de gros changements tant sur le groupe d’entraîneurs que sur l’image de l’équipe a refroidi de façon considérable la relation entre le public et la direction. Bien que l’objectif reste le même, celui de gagner, espérons que le club montrera des résultats significatifs sur le terrain, car eux seuls pourront faire taire les détracteurs résistant à ces changements.

Partager cette publication