Par Aude Poirier

Le véganisme est un mode de vie que l’on adopte pour de multiples raisons : environnementales, éthiques, ou encore pour bénéficier de plusieurs effets positifs en ce qui concerne la santé. Toutefois, afin d’éviter de souffrir de carences lors du passage d’une alimentation omnivore à une alimentation végétale, il est de mise de s’assurer de bien combler ses besoins alimentaires en diversifiant le plus possible ses sources de glucides, lipides, protéines, vitamines et minéraux. Pour ce faire, une panoplie de choix s’offre à nous, nous permettant de découvrir du coup certains aliments et produits inusités dont on ne pourra rapidement plus se passer ! Voici cinq d’entre eux qui ont su combler nos papilles et notre appétit !

La protéine végétale texturée

Mélange de soja déshydraté et de farine de soja, la protéine végétale texturée (PVT) est un produit riche en protéines et très versatile : ses différentes formes permettent de créer divers mélanges de textures et d’assaisonnements qui s’incluent dans toutes sortes de repas. Par exemple, il est possible de l’apprêter de façon « viande hachée » dans une recette de chili, de pâté chinois, etc. Dans ce cas, on choisit les formes de PVT à gros grains, qui reproduisent la texture de viande hachée une fois réhydratés.

Cuisiner avec de la protéine végétale déshydratée est fort simple : on la laisse tremper dans du bouillon de légumes une bonne heure ou, si on est plus pressé, une quinzaine de minutes dans l’eau bouillante. Cette protéine a également l’avantage d’être peu coûteuse et surtout, de se conserver longtemps.

Tout comme son cousin le tofu, la PVT a initialement un goût neutre, il est d’autant plus important de bien l’assaisonner. Afin de bien l’apprivoiser, il est recommandé de se fier aux nombreuses recettes disponibles sur le web pour ensuite les ajuster à son propre goût. La PVT est un grand atout en cuisine végétale, puisqu’elle constitue une source de protéines non négligeable et est simple à cuisiner. Il suffit que de s’y familiariser !

Le yogourt végétal

Le marché des yogourts alternatifs s’est grandement développé au cours des dernières années. Concoctées à base de soja, de lait de coco, de cajou ou encore d’avoine, les options sont multiples. Qu’il soit dégusté en guise de déjeuner, de collation, de dessert ou de trempette, le yogourt est un aliment protéiné qui peut également servir de substitut dans des recettes tels les muffins ou gâteaux pour rendre leur texture plus moelleuse. Certains d’entre eux sont enrichis de calcium et de vitamines, notamment la B12, ce qui saura ravir les végétaliens.

En l’agrémentant d’un mélange de muesli avec des flocons d’avoine, des fruits séchés ou des noix, le yogourt permet de satisfaire l’appétit et la dent sucrée de façon saine et exempte de produits laitiers !

La levure alimentaire

Qu’elle soit utilisée pour agrémenter une recette ou en tant que condiment, la levure alimentaire est un ajout majeur dans la cuisine végétale. Les avis diffèrent quant à son goût : certains diront qu’il imite celui du fromage, d’autres le comparent à celui de noisettes grillées. Dans les faits, tout dépend de la façon dont il est employé.

La texture de la levure alimentaire se décline en deux formats, soit en poudre très fine ou en flocons légers. Elle se conserve au moins un an à température ambiante, dans un endroit sec. On l’intègre dans nos plats de pâtes, dans nos vinaigrettes, dans nos recettes de tofu (la fameuse recette de Tofu magique de Loonie en fait son ingrédient vedette !) ou même en tant qu’assaisonnement de popcorn !

En plus d’être très riche en protéines (pour une portion de 100 g, la levure en contient 48 g !), la levure est riche en fer et en fibres. De plus, elle est exempte de gras saturés. Lorsqu’elle est enrichie, elle constitue une source de vitamine B12, idéale pour les végétaliens !

Le tempeh

Le grand mal-aimé des dérivés de soja a un nom : le tempeh. Souvent critiqué pour son goût amer et sa texture étonnante, le tempeh a trop souvent mauvaise réputation. Pourtant, lorsqu’il est bien cuisiné, il s’agit d’un incontournable délice de la cuisine végétale. Le secret pour le débarrasser de son amertume est pourtant simple : il suffit de le faire bouillir dans l’eau une bonne dizaine de minutes avant de l’apprêter.

Souvent, le tempeh est vendu sous forme congelée. Bien que sa texture semble aux premiers abords plutôt curieuse, on apprécie sa polyvalence qui permet de l’intégrer en salade sous forme de cubes, ou encore d’en faire des grillades. Une fois émietté, le tempeh peut même imiter la viande hachée ! Il s’agit aussi d’un excellent substitut dans les burgers.

L’edamame

Cette légumineuse, souvent associée aux célèbres « bols poké », renferme une foule de nutriments et de vitamines. Il s’agit de fèves de soja que l’on consomme telles quelles ou assaisonnées. Excellente source de fer, de fibres et de protéines, elle s’intègre particulièrement bien aux salades, mais se déguste également seule, agrémentée d’un peu de sel ! Il est aussi possible de la faire rôtir pour lui donner du croquant.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *