Cinquante nuances de Grey : la critique

Culture - 50 nuances de Grey - Priscillia Kizizie Deltombe (source - lifesitenews)Par Priscillia Kizizié Deltombe

J'ai récemment été voir Cinquante nuances de Grey, avec beaucoup d’appréhension. Surtout après avoir lu les critiques. Surtout parce que j’étais dans la « Team Alexis Bledel et Matt Bomer ». Que dire donc de ce film? Je dois avouer qu'ayant lu les livres, j'étais très étonnée de voir que le film leur était très fidèle. C’était d'ailleurs parfois presque problématique, puisque ça donnait l'impression qu'on suivait non pas un scénario, mais le livre dans son intégralité. Ainsi, on se retrouvait avec des répliques plus que ridicules, qu'on veut entendre que dans sa tête et jamais, au grand jamais, à voix haute. Parmi celles-ci : « j'ai cinquante nuances de tourments » ou « je ne fais pas l'amour Anastasia, je baise sauvagement ».

J'ai été cependant agréablement surprise par le jeu de Dakota Johnson, qui se prêtait convenablement au rôle d'Anastasia (même si Alexis Bledel aurait été parfaite). Par contre, les deux acteurs principaux ne semblaient avoir aucune chimie entre eux. Heureusement que Jamie Dornan enlevait son tee-shirt toutes les dix minutes pour compenser!

Pour ce qui est des fameuses vingt minutes de sexe, je n'ai pas retrouvé le mythique orgasme de « Quand Harry rencontre Sally ». Surtout que Dakota Johnson se tortillait pour tout et n'importe quoi. J'ai pourtant été terriblement émoustillée lors de la scène du glaçon avec lequel Dornan jouait sur le corps magnifique de Johnson. Sinon, pour le reste, j'étais beaucoup plus excitée par les magnifiques voitures et autres bolides de M. Christian Grey qui, à moi aussi, me faisaient mordre la lèvre inférieure.

Pour résumer, je donnerais 2,5/5 au film, car j'ai quand même passé un bon moment grâce à certaines scènes amusantes, malgré certaines longueurs vers la fin.

Partager cette publication