Collège Frontière : pour se donner et redonner le goût de la lecture

Par Jacinthe Ranger

Tu es un nouvel étudiant à Sherbrooke? Tu aimerais t'impliquer dans ta communauté? Tu es passionné par la lecture et portes un intérêt pour l'éducation? Tu te surprends parfois à créer et inventer des histoires de toutes pièces? Collège Frontière est fait pour toi!

Collège Frontière est un organisme à but non lucratif œuvrant pour la francisation et l'alphabétisation partout au Canada. L'organisme offre plusieurs activités, afin d'enseigner et d'améliorer le français dans un contexte non scolaire, de sorte que le plaisir règne avant tout. Tout d'abord, il y a les fabuleuses tentes de lectures estivales auxquelles j'ai eu la chance de participer. Armés d'une quarantaine de livres, nous nous déplaçons dans les parcs sherbrookois et montons une belle grande tente. Les jeunes nous trouvent toujours facilement, ramènent tous leurs amis du bloc et viennent s'asseoir avec nous. À ce moment, ils ont le choix : lire par eux-mêmes ou se faire lire une histoire. Pssst! Les jeunes adorent qu'on leur fasse la lecture avec des voix et des intonations différentes! Par la suite, une activité en lien avec l'histoire se déroule. Cela peut être de demander aux enfants de colorier le personnage qu'ils ont préféré, de lui inventer un nom et un pouvoir magique. Ainsi, ils repartent avec leur dessin et un gros sourire aux lèvres, créant un lien positif entre la lecture et l'apprentissage.

Personnellement, mon meilleur moment, en tant que bénévole des tentes de lectures, cet été, est d'avoir fait la connaissance d'une petite fille qui ne voulait rien savoir de lire un livre. Avec patience et en essayant de créer un lien avec elle, elle a fini par lire une grande histoire du début à la fin, par elle-même, pour ensuite me demander à quel moment nous reviendrons. Joie garantie!
Il existe également du tutorat de groupe ou individuel autant pour les enfants que pour les adultes. À Sherbrooke, il y a une vaste population de nouveaux arrivants qui ne demande qu'à se faire donner un coup de pouce pour apprendre le français.

D'ailleurs, sauriez-vous dire pourquoi cet organisme est si précieux? Parce que d'après la Fondation pour l'alphabétisation, près de la moitié des Québécois ne sont pas capables de suivre un texte argumentaire sans perdre le fil. C'est énorme! Dix-neuf pour cent des Québécois sont analphabètes de niveau 1, c'est-à-dire qu'ils ne peuvent ni lire ni écrire.

Quelques faits saillants

C'est en 1899 qu'Alfred Fitzpatrick, enseignant et révérend, fonde Collège Frontière. Il commencera sa mission en envoyant de jeunes gens enseigner dans des camps de bûcherons, des mines et sur les chantiers de chemins de fer. Les ouvriers-enseignants travaillent côte à côte avec les autres ouvriers durant la journée et leur donnent des cours les soirs et les fins de semaine. Aujourd'hui, les camps de littérature atteignent les 4 coins du Canada, dont 99 communautés autochtones, et ce, grâce aux 50 000 bénévoles participants.

Quatre-vingt-cinq pour cent des parents affirment que leur enfant lit plus à la maison après avoir participé à un camp de littérature.

Partager cette publication