Comment rencontrer l’âme sœur sur le campus ?

Rencontrer l'âme soeur à l'Université devient un casse-tête pour la plupart des étudiants. Pourtant, il semble que les lieux propices aux rencontres ne manquent pas!

Par Marc-André Lafrance

À l’approche de la Saint-Valentin, certaines personnes peuvent se sentir déprimées et seules. Sentir qu’elles ne trouveront jamais l’être unique qui fera leur bonheur. Sentir qu’elles ne trouveront jamais l’être unique qui leur achètera une rose accompagnée d’un petit mot, comme les jeunes cool recevaient au secondaire à la Saint-Valentin. Tu te rappelles, quand une fille célibataire en recevait une, toute la classe faisait « ooooooohhhhhh »! C’est cette rose qui créait un serrement au cœur : les gens te demandaient si ça te dérangeait de ne pas en avoir reçu une, et tu étais obligé de mentir et de dire non. Parce que la Saint-Valentin, c’est tellement une fête commerciale de toute façon.

Cependant, rassurez-vous, cœurs isolés, car votre âme sœur peut se trouver sous votre nez, sur votre campus, ici même, à Sherbrooke. Comment la retrouver? Facile, voici quelques techniques de drague qui sont garanties de peut-être faire en sorte que l’être cher se souvienne de toi pour pouvoir mieux tenter d’éviter ton regard au 5@8.

Au Café Caus

Le contexte parfait! Tu te ranges derrière l’être aimé dans la file pour la lasagne aux saucisses du deuxième mardi du mois, et alors que tous deux vous tentez de prendre une petite assiette de salade sans vinaigrettes au-dessus des plats, vos mains se touchent et l’énergie circule. Vous vous sentez inexplicablement attirés l’un par l’autre. Vous frenchez.

Au Café facultaire

Alors que tu attends patiemment ton deuxième cours de la journée, tu vois ta tendre moitié s’acheter un thé et un sandwich. Or, n’ayant qu’un seul billet de 20 $ sur elle, elle est incapable de payer son repas! Qu’à cela ne tienne, tu te diriges, l’air fier, débonnaire, confiant, vers la caisse, et tu lui tends un deuxième billet de 20 $ pour qu’elle ait au moins assez pour son thé. En plus d’être à l’écoute de ses besoins, tu sais y subvenir. 100 % efficace.

N.B. Cette technique est deux fois plus efficace si tu l’utilises au café de la FLSH.

En classe

Tu l’entends venir : le signal. Celui qui annonce la période de rencontre, la période de séduction, le moment que tu attendais pour aller vendre ta salade à ta tendre moitié. Eh oui! la période de sélection des équipes pour le travail de session! Qui ne recherche pas en l’être aimé des qualités telles que la ponctualité, l’assiduité ainsi que la compréhension du logiciel Antidote ? C’est ta chance. Oublie tes amis, on parle de ton avenir là!

À la Coop

Celui-là est plus complexe. Vole une des petites vestes des employés de la Coop et promène-toi dans le rayon des livres scolaires. Quand tu vois une âme en peine qui cherche un livre, aborde-la et aide-la. Une fois le livre trouvé, demande-lui : « Est-ce que je peux t’aider à trouver autre chose? Comme l’amour, par exemple? » Enlève ta veste de la Coop et dépose un genou à terre. Je dois avouer que ce n’est pas super efficace pour trouver l’amour, mais j’ai perdu mon statut de membre de la Coop en deux minutes. Elle ne m’a jamais rappelé.

Soirées

Le 5@8 en génie : « Meh »… Trop facile.

Le 5@11 n’importe où : Si t’es vraiment désespéré…

Le 4@7 en administration : Je m’attendais à mieux de ta part.

Trouver l’amour, ça ne se fait pas du jour au lendemain… sauf si tu utilises mes techniques. Parce qu’elles fonctionnent. Souvent. Profite du campus, tu as accès à plus de 40 000 étudiantes et étudiants… Et là-dedans, y’en a à peu près 14 qui sont célibataires, donc tente ta chance!

Partager cette publication