Comment voyager à bas prix quand on est étudiant

Nombreux sont les étudiants qui éprouvent le désir d’en apprendre davantage sur le monde extérieur. La soif de découvrir d’autres cultures et de s’enrichir de la beauté de nouveaux paysages en pousse plusieurs vers les aléas du voyage. Encore jeunes et rêveurs, forts des contes merveilleux qui flottent dans les souvenirs d’enfance, on se projette aux quatre coins de la Terre. Cet élan est si intense que rien ne peut le freiner, pas même le budget.

Par Sebina Jankovic

On ne se cachera pas que le plus cher, quand on voyage à l’international, c’est le transport. Les billets d’avion peuvent coûter une petite fortune pour un budget serré. Pourtant, il existe quelques petits tours de passe-passe. D’abord, on sait que les moyens les moins onéreux de voyager sont le pouce, le covoiturage ou l’autobus. Au Québec, il existe plusieurs groupes Facebook offrant du covoiturage, et des sites tels que amigoexpress.com. En arrivant dans un autre pays, on peut toujours chercher pour trouver quelque chose de similaire. Oui, sauf que… ces moyens sont aussi les moins confortables, et parfois on n'a pas deux jours à perdre pour transiter entre deux pays. C’est pourquoi on peut s’intéresser aux vols intérieurs (les low costs). Surtout avantageux en Europe, ces vols sont de courte durée, relient la plupart des grandes villes entre elles et sont parfois offerts à des prix aussi bas que 20 $! Il faut bien évidemment avoir la patience de magasiner son vol, mais à l’aide de sites tels que skyscanner.com (international), spiritairlines.com (Amériques) ou edreams.com, on trouve de tout! (Liste non exhaustive, voir aussi : google flight, cheapOair, europebyair, etc.)

Pour les vols entre continents, faites un tour sur ryanair.com qui est reconnu pour ses bas prix imbattables! Le site yulair.com est aussi intéressant pour voir tous les vols en partance de Montréal triés en fonction des prix. Sinon, vous pouvez toujours « construire » vos vols vous-mêmes en faisant plusieurs escales à des endroits stratégiques (Paris, Londres, Bruxelles).

Pour ce qui est de l’hébergement, deuxième source de frais en voyage, vous avez encore plusieurs options. D’abord, vous pouvez chercher des auberges jeunesse (hostels) qui offrent divers niveaux de confort, à des prix beaucoup plus abordables que les hôtels. Dans la majorité d’entre elles, vous pouvez choisir avec combien de personnes vous désirez partager votre chambre, en chambre mixte ou non, si vous voulez un déjeuner ou pas, etc. Tous ces facteurs feront varier le prix de votre nuitée, mais ce sera toujours moins cher qu’un luxueux hôtel. C’est aussi une excellente façon de rencontrer des gens et de faire des découvertes folles avec les guides qui y travaillent. Le site airbnb.com est une plateforme qui vous permettra de trouver de l’hébergement facilement.

Si vous êtes de nature plus aventureuse, vous pouvez aussi essayer le site couchsurfing.com. Le concept de ce site est bien simple : comme le dit son slogan, « vous avez des amis partout ». On créé un profil, on met un peu d’information à son sujet, et hop! On fait partie de la communauté CS, qui regroupe des gens de pratiquement partout dans le monde. L’idée est d’offrir aux voyageurs un logement gratuit, des contacts sur place, et parfois même, de partager quelques soirées arrosées. On n’a qu’à sélectionner la ville que l’on souhaite visiter, et une multitude de hosts est à portée de main.

Pour ce qui est de la nourriture, dépendamment de la durée du séjour, il est toujours moins cher de faire son épicerie sur place et de cuisiner soi-même. Sinon, la cuisine de rue peut s’avérer un juste milieu.

Enfin, n’oubliez pas que voyager ne signifie pas nécessairement sortir du pays, surtout pas lorsqu’on vit dans le deuxième plus grand pays du monde!

Partager cette publication