La communauté universitaire au centre de nos préoccupations

Par Jessy-Kate Hornera

Entretien avec Jocelyn Beaucher, directeur de la division de la Santé et de la sécurité en milieu de travail et d'études

Vous est-il déjà arrivé de glisser sur un trottoir l’hiver sur le campus, ou encore de subir un petit accident au travail, même mineur? Lorsqu’il est question de santé et de sécurité en milieu de travail et d’études, il nous arrive parfois de négliger les risques qui nous entourent.

« Pourtant, tous les bâtiments de notre campus présentent des niveaux de risques pour lesquels nous devons régulièrement intervenir, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur des facultés, dans l’un des 900 laboratoires de recherche, ou encore dans un contexte pédagogique. La nature des risques est différente, mais ces derniers sont bien présents. » - Jocelyn Beaucher, directeur de division

Chaque année, de 200 à 300 accidents surviennent sur nos campus, dont une vingtaine résulte en blessures qui seront déclarées à la CSST. Trop souvent, les principaux responsables sont l’inadvertance et la routine. Pour prévenir ces risques, la division Santé et sécurité en milieu de travail et d'études (SSMTE) a pour objectif d’éliminer de la source même les dangers pour la santé, la sécurité et l’intégrité physique des travailleurs et des étudiants de l’Université de Sherbrooke.

La santé et la sécurité au quotidien

Entre la formation et la sensibilisation à l’importance de la santé et de la sécurité au travail, l’implantation de programmes et de mesures préventives, la gestion des matières résiduelles dangereuses et  la tenue du registre des événements survenus sur les campus, la réponse aux accidents et aux incidents (les accidents sans blessure) occupent activement la division. Lorsque la ligne prioritaire du « téléphone rouge » retentit dans le bâtiment, c’est qu’une urgence a été déclarée  et nécessite une prise en charge par la division SSMTE.

« Notre quotidien, c’est environ 20 % de correction, mais surtout 80 % de prévention. Si ces normes de prévention existent, c’est que des accidents sont malheureusement déjà survenus quelque part et que ça risquerait de survenir aussi dans notre environnement d’études ou de travail. Nous avons pour mission de rendre les gens réceptifs à l’application des bonnes pratiques et des normes pour éviter ces événements; ce facteur humain nous est primordial. » - Jocelyn Beaucher, directeur de division

Dans une optique de prévention, l’Université a adopté la Politique de santé et sécurité en milieu de travail et d'études, un document qui s’adresse à tous les membres de la communauté universitaire et qui définit leurs rôles et responsabilités en matière de santé et de sécurité. De plus, la Directive relative à la santé et à la sécurité en milieu de travail et d'études nous permet quant à elle d’adopter des pratiques sécuritaires au quotidien, tant pour les employés que pour les étudiants.

Une équipe diversifiée en action

L’équipe du SSMTE, composée de 12 employés, compte à parts égales des employés professionnels et techniques chargés de la promotion de la santé et de la sécurité au travail de toute la communauté universitaire. Le personnel professionnel compte des spécialistes de différentes disciplines qui assurent la prévention sur les campus de l’Université, par exemple : risques chimiques, risques biologiques (matières potentiellement infectieuses), risques de sécurité laser et radioprotection, hygiéniste du travail, sécurité des machines et réglementation santé et sécurité.

Pour sa part, le personnel technique appuie étroitement le travail des professionnels et veille également à la tournée régulière des laboratoires et à la gestion des matières résiduelles dangereuses au quotidien. Chaque année, plus de 70 tonnes de matières chimiques résiduelles et près de 25 tonnes de déchets biomédicaux sont générées par les diverses activités sur le campus, puis récupérées et concentrées dans les trois centres de gestion des matières dangereuses sur les différents campus de l’Université. Ces matières sont ensuite ramassées par des firmes privées accréditées, pour être revalorisées au maximum et ainsi réduire l’empreinte environnementale, dans le respect de toutes les exigences légales applicables.

Houston, we have a problem!

En cas d’urgence, vous devez communiquer avec les services de la sécurité, 24 h par jour et 7 jours par semaine :

  • En composant le 811 si vous êtes au Campus principal ou au Campus de Longueuil;
  • En composant le 511 si vous êtes au Campus de la santé;
  • En composant sur votre cellulaire le numéro de la ligne d’urgence de la sécurité au 819-780-0811, pour les Campus de Sherbrooke, ou encore le 450-646-3811 au Campus de Longueuil.

Vous pouvez également communiquer en tout temps avec la division de la sécurité sur la ligne administrative, à Sherbrooke au 819-821-7699 (ou le poste 67699), ou encore à Longueuil au 450 463-6599 (ou le poste 61499) pour des cas non urgents.

Pour contacter la division SSMTE dans les cas non urgents, l’adresse courriel Info.SST@USherbrooke.ca ou la ligne téléphonique 819-821-7626 (ou le poste 67626) peuvent être utilisées.

« Tout accident doit être déclaré à la sécurité, quelle que soit son envergure. C’est avec la collaboration de tous que nous parvenons à identifier et à prévenir les risques qui nous guettent dans notre environnement pédagogique et professionnel. En cas de doute, il faut nous aviser! » - Jocelyn Beaucher, directeur de division

Finalement, il est à noter que le site web de la division est rigoureusement tenu à jour et renferme une grande quantité d’information pertinente aux différents programmes de santé et sécurité en vigueur à l’UdeS. N’hésitez pas à le consulter et à leur faire part de vos commentaires ou questions.


 

Partager cette publication