Concours de conception de respirateurs : l’équipe sherbrookoise franchit l’étape de présélection

Bonne nouvelle pour l’équipe constituée de chercheurs, de professionnels du réseau de la santé et d’étudiants sherbrookois (un consortium de plusieurs établissements de niveau postsecondaire) ayant participé au concours de conception de respirateurs : son projet a suscité suffisamment l’intérêt des membres du jury pour passer à une étape supérieure.  

Par Martine Dallaire

 

Le prototype de ventilateur à usage médical BreatHere, conçu par les Sherbrookois, répond adéquatement aux besoins cliniques de la COVID-19, assez pour passer à une étape plus avancée qui lui permettra de peut-être de se mériter une bourse. L’équipe est l’une des 10 équipes retenues à titre de design finaliste de ce concours organisé par la Fondation de l’Hôpital général de Montréal de concert avec l’Université McGill.

Un plan à la disposition des fabricants

Le plan du prototype pourra être employé par des fabricants qui voudraient en faire la production. Si des manufacturiers prennent la décision d’utiliser le plan de l’appareil, la production du ventilateur sera confiée à des entreprises manufacturières de Sherbrooke. L’équipe travaille d’ailleurs en collaboration avec une dizaine d’entreprises locales dont le mandat sera de fabriquer les différentes composantes.

Les projets retenus sont assez solides et les standards de qualité assez élevés pour pouvoir les partager avec des manufacturiers potentiels. Ce sont des documents ouverts, mais les manufacturiers intéressés doivent contacter les organisateurs du concours pour y avoir accès. Ces derniers souhaitent se garantir que les pièces requises pour leur fabrication seront disponibles, en cas de besoin. Il faudra cependant obtenir une licence pour leur utilisation, un processus de certification rapide pour une classe d’appareils spécifiquement pour la crise a également été mis en place par Santé Canada. 

Une étape supplémentaire franchie

En tout, plus de 1000 équipes se sont inscrites à ce concours d’envergure internationale, puisque les participants proviennent d’un peu partout dans le monde. Un premier processus de sélection, basé sur la performance de l’appareil, a été établi et c’est à la suite dudit processus que les Sherbrookois ont été retenus parmi les 65 équipes ayant franchi cette première étape et ensuite, parmi les 10 finalistes dont le projet avait le plus de potentiel. 

Des tests probants en laboratoire

Les appareils soumis ont fait l’objet de tests en collaboration avec le Centre de simulation médicale de l’Université McGill. Ces derniers ont été testés avec un appareil de simulation haute performance pour s’assurer que notre ventilateur performe comme il devrait performer. Le prototype sherbrookois a aussi fait l’objet de tests au Centre de recherche et de formation par simulation (CEREFS) du Cégep de Sherbrooke à l’aide d’un poumon artificiel. On s’est assuré ainsi que le prototype sherbrookois intègre la majorité des paramètres et ajustements retrouvés sur les ventilateurs certifiés.

Les noms des équipes gagnantes devraient être connus au cours des prochains

Partager cette publication

Laisser une réponse