Conférence Pas ce soir, mon amour : le consentement sexuel existe aussi dans les couples

Par Alexandra Charbonneau

Le 20 septembre 2017 avait lieu la conférence de Raphaëlle Paradis-Lavallée intitulée Pas ce soir, mon amour. Cette conférence, présentée à l’Agora de l’Université de Sherbrooke, nous expliquait l’importance du consentement dans les relations de couples.

Dans le cadre de sa thèse de doctorat en psychologie, Raphaëlle s’est penchée sur de nombreux aspects entre la limite du consentement et celle de l’agression sexuelle dans une relation amoureuse. Il arrive dans un couple qu’une ou l’autre des personnes refuse le rapport sexuel ou que l’envie n’arrive pas au même moment, ou encore que les désirs ne soient pas les mêmes. C’est à ce moment que la communication et le consentement deviennent importants. Raphaëlle nous expliquait alors que lorsqu’il y a refus, oui il y a des techniques, des approches que l’on peut tenter pour « convaincre » l’autre, par exemple la séduction, les caresses, susciter le désir, la négociation, etc. Cependant, elle s’est davantage penchée sur la partie coercition sexuelle, et c’est quand l’une des deux personnes contraint l’autre par la force, la menace, la violence psychologique, etc., à avoir des relations sexuelles qu’il s’agit d’agression.

Durant la conférence, on apprenait que 50 % des couples disent avoir vécu au moins une expérience de coercition sexuelle durant leur relation. Il faut comprendre que ce n’est pas parce qu’on s’aime qu’on donne notre consentement automatiquement et dans toutes circonstances. De plus, il ne faut pas oublier qu’être en couple ne veut pas dire avoir du sexe quand on veut et n’importe quand. C’est plutôt quand les deux le veulent.

Les hommes sont aussi propices que les femmes à refuser des rapports sexuels. Cependant, il est plus difficile pour eux d’affirmer le non-désir, car « cela vient brimer leur virilité », explique-t-elle.

Finalement, la conférence se terminait en mentionnant que « l’important, c’est de prendre soin les uns des autres dans un couple. Que le consentement est important, que ce n’est pas juste dans un couple, mais dans toutes les situations ».

Partager cette publication

Laisser une réponse