Contrer les violences à caractère sexuel

Au cours des dernières années, le sujet des violences à caractère sexuel est de plus en plus présent dans la sphère publique. C’est pourquoi la FEUS travaille sur la question des violences à caractère sexuel dans le but de rendre l’Université de Sherbrooke plus sécuritaire.

Dans un premier temps, la FEUS a mit sur pied, en partenariat avec l’Université de Sherbrooke, le REMDUS et certains organismes communautaires de la région œuvrant dans le domaine de la prévention des violences à caractère sexuel, le Mois d’échange et de sensibilisation sur les agressions sexuelles en milieu étudiant (MESSAGE). Le but de cette campagne est d’informer la population étudiante sur ce qui constitue une violence à caractère sexuel, mais également comment en tant que société nous pouvons prévenir celles-ci. Au courant de ce mois, de nombreuses activités sont organisées de toute part pour faire connaitre les ressources, pour former des témoins actifs ou bien des conférences sur la thématique des violences sexuelles. À titre indicatif, dans les dernières années, nous avons eu des conférences sur comment accueillir un témoignage d’une personne victime.

La FEUS travaille également avec Sans oui, c’est non! Cette campagne vise à prévenir les violences à caractère sexuel sur l’ensemble des campus universitaires et certains campus collégiaux du Québec. Sans oui, c’est non! offre également des formations sur la manière d’être des témoins actifs au sein de la communauté lorsque nous sommes témoins d’une violence à caractère sexuel ou bien lorsque nous sommes la personne qui reçoit un témoignage d’une victime.

La FEUS a également travaillé en collaboration avec ses associations étudiantes afin d’instaurer des formations obligatoires à l’occasion des intégrations de l’université, toujours dans le but de rendre ces activités plus inclusives, mais également plus sécuritaires pour l’ensemble de la communauté étudiante de l’Université de Sherbrooke.

En collaboration avec l’Association étudiante du Cégep de Sherbrooke (AECS) et l’Alliance pour la santé étudiante au Québec (ASEQ), la FEUS a travaillé à l'initiative Commande un Angelot dans différents bars de la région. Ce nom de code vise à permettre aux victimes de demander de l’aide et être mis en sécurité au besoin. Le projet Commande un Angelot est présent à la grandeur de la province, mais un peu différent pour la région sherbrookoise.

Au cours des derniers mois, le gouvernement s’est également intéressé à la question. Dans les dernières semaines, l’adoption du projet de loi 151 viendra encadrer plus largement la gestion des violences à caractère sexuel sur les campus universitaires et collégiaux du Québec.

Finalement, la FEUS tient à rappeler que de nombreuses ressources sont présentes dans la région.

Conseillère en matière de prévention de harcèlement et de discrimination

Contactez Caroline Audette :

  • Par téléphone : (819) 821-7410
  • Par Courriel : respect@usherbrooke.ca

CALACS Agression Estrie

Service de soutien aux hommes agressés sexuellement durant l’enfance (SHASE)

Partager cette publication

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.