La Coupe : une bière qui fait du bien

Par Émile Brassard

Mercredi soir dernier, la radio CFAK 88.3 FM recevait dans ses bureaux Nicolas Ratthé, propriétaire du Au Vent du Nord, avec une bière bien particulière à la main. Il s’agissait de La Coupe, bière communautaire unique en son genre.

Un mélange de passion et de solidarité

Lancée le 19 novembre dernier, La Coupe est le fruit d’une collaboration entre le détaillant sherbrookois de bières de microbrasserie Au Vent du Nord et la microbrasserie Sutton Brouërie. Le concept? Chaque bouteille vendue remet 4 $ au projet de l’autobus Macadam J, parrainé par la Coalition sherbrookoise pour le travail de rue. Le produit final, vendu au prix coutant, n’engendre aucun profit ni pour le brasseur ni pour le propriétaire Nicolas Ratthé. Cette bière à vocation sociale a pour but de « redonner à la communauté », et « d’aider les gens dans le besoin », selon ses propres termes. Parmi les 1 800 bouteilles produites, près de la moitié a été écoulée au moment de l’entretien, soit 10 jours après le lancement officiel de La Coupe. Jusqu’à présent, l’initiative a généré autour de 5 000 $ pour l’organisme sherbrookois, qui offre des services de soutien auprès de la population locale en parcourant la ville avec cet autobus hors du commun. Nicolas Ratthé mise sur l’importance d’aider les gens en proie à des problèmes psychologiques ou sociaux, alors que le sujet est souvent invisible et tabou.

Une bière aux multiples facettes

La question des problèmes sociaux interpelle personnellement monsieur Ratthé, et par le biais de La Coupe, il souhaite justement sensibiliser la communauté estrienne à la question de la santé mentale et de l’intégration sociale. « La bière est sociale à la base », a-t-il affirmé en entrevue à la radio étudiante. Il explique que c’est un produit qui se veut « pintable » et « inclusif », ou rassembleur, humainement parlant. Avec un gout frais et poivré, une touche d’agrumes et de levure sauvage et sans arrière-gout ou amertume très prononcée, c’est une bière assez légère qui a pour ambition de plaire à la majorité des amateurs de bière, néophytes comme spécialistes.

Pourquoi « La Coupe » au juste?

« C’est une longue histoire », a-t-il commencé pour expliquer l’origine du nom de cette nouvelle bière. L’idée est d’abord venue lorsque Nicolas Ratthé a décidé de se laisser pousser les cheveux, il y a un certain temps, et qu’il a remarqué une différence dans le regard que les autres portaient sur lui. Les réactions de son entourage avec son changement d’apparence, si minime soit-il, ont alimenté sa réflexion sur les jugements que l’on porte sur les autres, même quand il s’agit de parfaits inconnus. La Coupe évoque donc notamment les préjugés qui peuvent éloigner les individus les uns des autres. Avec cette bière, Nicolas Ratthé espère ainsi partager son amour du domaine de la bière et intéresser les gens à un esprit communautaire d’entraide et d’ouverture.

Au final, ce projet unique en son genre a pour double objectif de porter un message rempli de passion, d’espoir et de sincérité et de célébrer les 15 années d’existence de la boutique Au Vent du Nord, établie dans deux succursales à Sherbrooke. Son propriétaire souhaite renouveler ce genre d’initiative pour que l’idée de convivialité et de communauté derrière La Coupe ne soit pas juste éphémère.


Crédit Photo ©  Commerce Sherbrooke

Partager cette publication