Par l’équipe du Journal

Virginie Roy

L’entrevue avec la directrice de la revue Le Climatoscope, Annie Chaloux, m’a fait découvrir des branches de recherches en changements climatiques que je n’aurais jamais soupçonnées, comme l’ergothérapie et la communication! Elle m’a aussi fait voir que chaque citoyen, chaque entreprise et chaque gouvernement avait sa part des choses à faire. 

Si le dévouement de l’équipe de BIUS et l’innovation de leur serre passive intelligente m’ont intéressée dès le départ, c’est surtout la vision du domaine de l’ingénierie du président Louis Barcelo qui m’a charmée. Espérons qu’il ne soit pas le seul de sa gang! 

Josiane Demers

Malgré le fait que je sois affectée au Sport, j’ai eu la chance de faire une entrevue avec l’humoriste et maintenant auteur, compositeur et interprète Adib Alkhalidey pour la section Culture. Cette personne dotée d’une bienveillance et d’une humanité rares m’a impressionnée par son intelligence et sa maîtrise poétique des mots.  

Pour mieux comprendre la réalité des personnes trans dans le sport, j’ai eu la chance de m’entretenir avec Camille Michon, chargée de cours de l’Université Laval et titulaire d’une maitrise en psychopédagogie. Elle a m’a généreusement accordé beaucoup de temps et m’a sensibilisée davantage au sujet. J’ai tellement appris.

Mireille Vachon

Je n’ai pas eu la chance d’avoir le nouveau professeur en communication Olivier Champagne-Poirier comme enseignant, mais j’ai tout de même eu l’occasion de l’interviewer, et ainsi découvrir un professionnel passionné, jovial et à l’écoute, qui à cœur la réussite et le bien-être de ses étudiants avant tout 

Parce qu’il a décidé de ne pas rester là à rien faire lorsque l’anxiété et l’isolement chez les jeunes grimpaient en flèche pendant la deuxième vague, Raphael Lavoie-Brand est mon second coup de cœur. Avec des massothérapeutes de partout au Québec, il a mis sur pied le #ChallengeAutomassage en à peine quelques semaines.   

Myriam Baulne

J’ai eu la chance d’avoir une superbe entrevue avec Marc-Antoine Beaudoin du groupe Vendôme. Il a su me communiquer son énergie contagieuse et sa passion pour la musique à travers le téléphone. C’était fantastique de discuter avec lui et d’en apprendre davantage sur ses projets musicaux à venir. 

Mon entretien avec Amélie Beyries (BEYRIES) était une expérience incroyable. Nous avons discuté pendant près d’une heure et l’entendre parler de sa musique, de son expérience, de son combat avec le cancer, c’était très puissant. Elle avait beaucoup de choses à m’apprendre sur la façon de voir la vie, et c’était un véritable cadeau. 

Simon RD

Je n’ai pas eu la chance d’écrire un article sur son livre, mais La crise d’Octobre: 50ans après de Jules Falardeau est vraiment l’un de mes plus grands coups de cœur cette année. Le fils de Pierre Falardeau a écrit un livre sur les événements d’avant, pendant et après cette crise, qui ma foi eu un impact majeur sur la société québécoise. Ce livre est si bien construit et comporte des témoignages d’individus qui ont vécu, de l’intérieur, les turbulences de 70, ce qui fait du livre une œuvre à considérer. 

Mon autre coup de cœur est certainement le film Les Rose sorti cette année. Un film documentaire d’une sensibilité indéniable. L’œuvre est si touchante, par ses archives et ses réalités dénoncées, concernant la condition des francophones dans un Québec assiégé par «les grands boss blancs» anglophones. Vraiment, un film documentaire que j’attendais depuis longtemps et mon préféré après celui de Pierre PerreaultPour la suite du monde. 

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *