Crédit: Yves Longpré

 

Alors que les étudiants-athlètes des niveaux secondaire et collégial pourront reprendre l’ensemble de leurs activités sportives, leurs pairs du niveau universitaire n’auront pas tous cette chance.  

Émilie Oliver 

Décision attendue 

Le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) a annoncé le 14septembre dernierpar communiqué de presse, l’annulation de tous ses évènements sportifs jusqu’au 31décembre 2020. Emboîtant le pas des trois autres conférences canadiennes de sport universitaire qui ont pris la décision en juin, le RSEQ mentionne que «cette décision difficile est basée, notamment, sur le système d’alerte régional qui pourrait limiter la participation des universités, et ce, même si elles gèrent efficacement leur éthique sanitaire et leur sécurité.» 

Pas de parties, mais des entrainements 

Pour le football et le rugby universitaires, la saison sera réduite à des entrainements. Aucune rencontre entre équipes rivales ne sera permise pour l’automne2020, «en raison du niveau de gestion de risque», explique le communiqué. Les étudiants-athlètes pourront, en contrepartie, pratiquer leur discipline dans son intégralité, c’est-à-dire avec contact. Cela, à condition que ces contacts soient limités à leurs coéquipiers ainsi quà la durée de l’entrainement. 

Toutefois, l’organisation se montre ouverte à la reprise de certaines disciplines : il permettra la tenue d’activités hors-concours en cross-country, en golf et en soccer. Néanmoinsces évènements ne seront pas sanctionnés par le RSEQ, mais donneront la chance aux équipes participantes «d’évoluer à leur rythme en lien avec leur réalité propre», comme l’expliquent les représentants de l’organisme, toujours dans leur communiqué 

La réponse des universités 

Suivant cette annonce, les responsables sportifs des universités québécoises se disent déçus, mais compréhensifs. Dans une déclaration officielle, le recteur de l’Université de Sherbrooke, Pierre Cossettesouligne que l’établissement «s’engage à soutenir les athlètes afin de leur permettre de poursuivre leur plein développementTous les budgets du Vert & Or, le personnel d’entraineurs, les services réguliers et le programme de bourses seront maintenus. Les entrainements des équipes dans les sports concernés continueront de se tenir, dans le respect des directives de la santé publique et des consignes des fédérations de sport.» 

Des athlètes réagissent 

La position et l’engouement de l’administration ont été bien reçus par ses porte-couleurs. Bien qu’elles n’aient pas la chance d’affronter leurs rivales cette année, les étudiantes-athlètes de l’équipe de rugby du Vert & Or se disent prêtes à relever le défi que représente la saison à venir. «Je pense que c’est une année décisive. Même si on ne joue pas, on doit absolument saisir l’opportunité de travailler tout ce qui nous a freinées par le passé. Si tout le monde fait les efforts, si tout le monde s’entraine et essaie de sortir de sa zone de confort, on peut beaucoup progresser», mentionne Marie-Pier Fauteux, capitaine de l’équipe. Selon elle, toute l’équipe devra éviter de «s’assoir sur le fait que la saison2021, c’est encore loin. Il faudra continuer de repousser nos limites et rester unies dans une saison qui va faire la différence entre les équipes qui se sont entrainées, et celles qui ne l’ont pas fait.» 

 

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *