Création du Fonds Serge Savard destiné aux athlètes du Vert & Or

Par Mai Lie Caya

Un fonds de 5 M$ a été créé le 19 août dernier par Serge Savard, ancien capitaine et ex-directeur général des Canadiens de Montréal ainsi que président de la Corporation études-sports de l’Université de Sherbrooke. Cette somme représente le plus important fonds venant en aide aux athlètes du Vert & Or. Non seulement il permettra d’augmenter le nombre et le montant des bourses remises aux étudiants et étudiantes-athlètes de l’UdeS, mais il servira aussi à améliorer l'encadrement offert par les entraîneurs.

Une somme de taille pour des défis de taille

L’objectif premier du Fonds Serge Savard est de pouvoir encourager les athlètes de l’Université de Sherbrooke « à réussir leurs études tout en pratiquant leur discipline favorite », annonce Serge Savard. Le Fonds permet de faire bénéficier tous les membres de la communauté sportive du Vert & Or d’une bourse d’études. Cette somme d’argent encourage ceux et celles à devenir de meilleurs athlètes et de rester concentrés sur les objectifs académiques. C’est en poursuivant cet objectif que Serge Savard explique la raison d’être du Fonds qui porte son nom : « Depuis plusieurs années, je m’engage auprès de jeunes athlètes. Je constate tous les efforts qu’ils déploient chaque jour pour se surpasser à la fois dans leurs études et dans leur sport. J’ai remarqué quel impact pouvait avoir une bourse dans leur cheminement et j’ai décidé d’en faire plus en doublant l’aide apportée aux athlètes du Vert & Or avec ce fonds de 5 M$. »

S’investir dans tous les sens du terme

En supportant financièrement les athlètes du Vert & Or, M. Savard leur assure une conciliation études-sports. Rose Brazeau, étudiante en administration des affaires, met en lumière l’horaire contraignant avec lequel elle doit gérer : « Nous, avec l’équipe de volleyball féminin, on pratique trois fois semaine et on a deux matchs semaine, en plus de deux séances de musculation en matinée, tout ça en excluant les 15 heures de cours et le temps d’étude ». Le temps devient donc une denrée rare pour les athlètes du Vert & Or. Leur vocation sportive jumelée à leurs études les empêche parfois de détenir un emploi. M. Savard exprime ainsi sa fierté d’estomper leur crainte quant à la gestion de leur budget. Selon Yassine Aber, étudiant en physique, membre de l’équipe d’athlétisme du Verts & Or, les bourses sont perçues selon lui comme étant « une bouée de secours qui permettent [aux athlètes de réaliser leurs] rêves ou du moins, de continuer à les poursuivre ». 

Le Fond$

Serge Savard rappelle que depuis 9 ans, il a déboursé 200 000 $ par année à la Corporation études-sports de l’Université de Sherbrooke. Cette année, il a remis 400 000 $ de sa fortune personnelle pour l’ajouter à l’enveloppe du Fonds. Un tournois bénéfice de golf s’est déroulé pour souligner le lancement du Fonds le 19 août dernier. L’Invitation Serge Savard a pris place au Club de golf Islemere à Laval. Pour l’occasion, des anciens joueurs des Canadiens de Montréal comme Larry Robinson, Peter Mahovlich, Guy Lapointe et Yvan Cournoyer, de même que les artistes québécois Jean-Michel Anctil et Louis Morissette, étaient invités. Au total, près de 200 golfeurs et golfeuses se sont joints à l’événement ayant permis d’amasser 174 000 $.

Faire briller le Vert & Or

Le Fonds Serge Savard servira d’incitatif aux jeunes athlètes à s’inscrire dans des programmes sportifs du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke. Pierre Cossette, recteur de l’UdeS, partage cette vision en ajoutant que le Fonds soutien un autre principe fondateur : « On parle beaucoup de football parce que ça peut mener à des carrières professionnelles. Mais il y a aussi notre club d'athlétisme Vert & Or qui fait des choses extraordinaires. On y retrouve des athlètes de niveaux national et international. C'est important d'élargir notre base pour que des étudiants en volleyball, en athlétisme ou en natation développent leur plein potentiel. »

Système d’attribution des bourses

L’Université de Sherbrooke se démarque des autres établissements d’enseignement supérieurs du pays : elle est la seule à remettre une bourse à tous ses athlètes. Stéphanie Hoarau, responsable du programme de bourses du Vert & Or et de ses activités de financement, précise qu’ils doivent toutefois répondre aux critères suivants pour être admissibles : « réussir 18 crédits dans l’année universitaire et maintenir une moyenne annuelle supérieure à 2.0 ». D’ailleurs, ce sont les entraîneurs qui ont le pouvoir de déterminer les critères d’attribution des bourses individuelles. Ils sont ensuite validés par le comité des bourses. Mme Hoarau nomme les critères les plus fréquents : « la performance sportive, l’excellence académique et le leadership ». Les critères varient toutefois d’une catégorie sportive à l’autre.

Les 470 athlètes de l’UdeS

L’Université de Sherbrooke peut se compter heureuse d’accueillir autant d’athlètes en son seuil. Les 470 étudiants et étudiantes du Vert & Or sont répartis dans les 8 équipes d’excellence ainsi que les 8 autres clubs sportifs. Les clubs sportifs (badminton, cheerleading, golf, tennis rugby féminin et masculin et disque d’équipe féminin et masculin) décrochent un montant total inférieur à celui destiné aux équipes d’excellence (volleyball féminin et masculin, soccer féminin et masculin, natation, athlétisme, football et cross-country). Mme Hoarau rappelle que « les montants des bourses sont répartis pour chacune des équipes selon les critères déterminés par [leur] niveau, les besoins en recrutement et la mobilisation des athlètes ». Pour l’année 2019-2020, le plus petit montant qu’un athlète puisse toucher est de 160 $ alors que le plus gros, est l’équivalent d’un montant couvrant la totalité des frais de scolarité.


Crédit Photo @ Université de Sherbrooke

Partager cette publication

Laisser une réponse