Cross-country universitaire : retour d'un pionnier

Par Émile Brassard

Cet automne, une figure depuis longtemps établie dans le paysage sportif estrien s’est jointe à Jean-François Gagné pour entrainer l’équipe du Vert & Or en cross-country de l’Université de Sherbrooke. Mais qui est donc Jean-Pierre Lemelin?

Retour en arrière

Il faut remonter à plusieurs années pour connaitre le long parcours de M. Lemelin. À titre lui-même d’athlète au départ, Jean-Pierre pratiquait l’athlétisme dès le début des années 60 à travers un réseau d’institutions privées de la région de Québec. Cependant, ce n’est seulement qu’au tournant des années 70, lors de son deuxième baccalauréat, qu’il a pu pratiquer ce sport au travers de rencontres entre les institutions québécoises qui offraient le programme en éducation physique, dans ce qui allait devenir le circuit d’athlétisme en salle universitaire qui existe encore aujourd’hui. Il est à noter qu’à la même époque, il était parallèlement joueur régulier de l’équipe du Vert & Or en volleyball.

Des années d’expérience

Bachelier ès arts à l’Université Laval en 1968, puis diplômé en éducation physique à l’Université de Sherbrooke en 1972, Jean-Pierre Lemelin s’est investi pendant toute sa carrière d’enseignant en éducation physique à l’école secondaire La Ruche, à Magog, jusqu’à sa retraite de l’enseignement en 2004. Fondateur du Club d’athlétisme de Magog en 1973, il a contribué à la mise sur pied de l’actuel Club d’athlétisme de Sherbrooke, et a entrainé à l’Université de Sherbrooke les athlètes de cross-country et des courses de fond pendant toutes les années 80. Même si cette année il sort de l’ombre en intégrant à nouveau l’équipe de cross-country du Vert & Or, il affirme n’avoir jamais arrêté de coacher en athlétisme les coureurs de demi-fond et de fond dans la région de Sherbrooke, et ce, depuis ses débuts en tant qu’entraineur dans les années 70.

Au moment de sa diplomation en éducation physique, la Faculté d’éducation physique et sportive n’était pas encore fondée à l’Université de Sherbrooke!

Artisan de l’excellence

Au courant de sa carrière, Jean-Pierre Lemelin a eu l’occasion de travailler avec des dizaines d’athlètes, dont certains ont pu faire partie de l’élite québécoise, canadienne et même mondiale dans le monde de l’athlétisme, essentiellement dans les années 80. Dans une entrevue accordée à René Roy, conseiller en communication des équipes Vert & Or à l’Université de Sherbrooke, il mentionne que Lemelin a entrainé Daniel Girard, Christian Côté et Michel Ponton, parmi les meilleurs athlètes québécois en demi-fond de tous les temps, ainsi que les olympiennes Christine Slythe, spécialiste au 800 mètres ainsi qu’au 400 mètres haies, ainsi que Pascale Grand, marcheuse olympique.

La passion pour le sport

Encore aujourd’hui, Jean-Pierre Lemelin se dit tout aussi passionné de la course à pied qu’avant. Selon lui, bien que l’entrainement exige « beaucoup de discipline et d’éthique de travail », il garde « de très beaux souvenirs » de ses nombreuses rencontres d’athlètes et des compétitions internationales auxquelles il a pu participer. Il insiste d’ailleurs sur comment la pratique de sports est gratifiante et aidante pour passer au travers des problèmes que peuvent rencontrer les athlètes. Au final, c’est son amour impérissable pour l’athlétisme et le cross-country qui l’a motivé à effectuer ce retour au sein du Vert & Or, et il ne cherche pas à cacher son enthousiasme à l’endroit des recrues qui se sont ajoutées cet automne à l’équipe universitaire. En se greffant à l’équipe, il souhaite transmettre aux coureurs une attitude gagnante, et ainsi éventuellement répéter l’exploit réalisé par l’équipe de cross-country de l’Université à l’automne 1992 : gagner le championnat canadien.


Crédit Photo ©  Yves Longpré

Laisser une réponse