David Martin-Milot, étudiant engagé ici comme ailleurs

photo: Dominick Gravel, http://www.dkgphoto.comL’Université de Sherbrooke a décerné le titre d’étudiant engagé à David-Martin Milot. J’ai désiré m’entretenir avec lui au sujet de ses implications auprès d’un milieu malheureusement souvent peu connu, le bénévolat.

Par Laurence Poulin

Le potentiel des actions

David-Martin Milot a un parcours assez impressionnant. Il détient un Doctorat en médecine de l’Université McGill, une maitrise en santé publique de l’Université de Montréal et est actuellement au programme de résidence en santé publique et médecine préventive à l’Université de Sherbrooke. À travers tout cela, il a décidé de s’impliquer dans ce qui lui tient à cœur. Il considère que l’engagement est le plus puissant véhicule de changement social. « Chacun se dédie à ce qui le passionne avec détermination et créativité et met à profit ses forces dans un but commun. C’est le grand potentiel de ces actions qui me motive à m’engager. Le changement social auquel je veux contribuer est le respect du droit à la santé chez ceux qui sont souvent écartés ou oubliés, au Québec comme ailleurs ».

Ses projets actuels

Jeunes médecins pour la santé publique (JMPSP) est un groupe qui a vu le jour à l’automne 2014. En constatant les ravages possibles des coupures en santé publique imposées par le gouvernement en place, David-Martin Milot a proposé à ses collègues résidents de former un groupe pour mieux positionner et défendre la santé publique. « Nous avons mis sur pied un forum sur Facebook où nous stimulons des débats sur divers thèmes de santé publique (obésité, vaccination, cigarettes électroniques, etc.). Nous sommes également actifs sur la scène médiatique, en faisant des entrevues radio, en publiant des articles et prises de position, etc. ».

En ce qui a trait à Médecins du Monde, il a été charmé par les valeurs de cette organisation, il y a environ 7 ans. Avec une amie, ils ont fondé une aile jeunesse, puisqu’ils trouvaient qu’il n’y avait pas beaucoup d’opportunités pour les jeunes voulant s’initier au domaine de l’humanitaire en santé. « En plus de sensibiliser les plus jeunes aux injustices sociales affectant la santé des gens, nous offrons maintenant des stages internationaux pour les étudiants et les jeunes professionnels de 18 à 30 ans. Ces stagiaires vont travailler avec les équipes locales d’autres délégations de Médecins du Monde, en Argentine, au Royaume-Uni et en France, par exemple ». Avec elles, ils tentent d’améliorer l’accès aux soins de santé et services sociaux pour les personnes marginalisées, telles que les personnes ayant des problèmes de dépendance, les travailleurs du sexe, les migrants ou les autochtones.

Fondation des boursiers LORAN

La Fondation des Boursiers LORAN a donné un appui incroyable à David-Martin afin qu’il puisse continuer à s’engager pendant ses études de médecine et même encore aujourd’hui. En plus de fournir un généreux support financier, ils l’ont encouragé à repousser ses limites. « C’est ainsi que j’ai décidé de faire un stage en développement communautaire avec l’organisme Mer et Monde, dans un petit village du Sénégal, où j’ai participé à l’élaboration d’une campagne de vaccination. L’été suivant, je suis allé à Cuttack, en Inde, où j’ai rédigé, avec le support d’un organisme local, des propositions de modifications aux politiques publiques en place, afin d’améliorer l’accès des personnes vivant avec le VIH aux services sociaux et de santé de l’État d’Odisha ».

photo: Dominick Gravel, http://www.dkgphoto.comQualités essentielles

« Le leadership, l’innovation et la capacité à travailler en équipe. Il ne faut pas avoir peur de prendre la parole dans un groupe. Sans leader, un projet est condamné au statisme. L’innovation est aussi essentielle. Des tonnes de projets existent déjà, mais ceux qui font une réelle différence sont ceux qui se démarquent en sortant des chemins battus. Finalement, il faut savoir écouter et collaborer avec autrui pour qu’un projet puisse donner tous les bénéfices qu’il promet ».

Conseils aux autres étudiants

Interrogez-vous d’abord sur les combats que vous voulez mener. Si vous n’êtes pas encore certains, explorez et sortez de votre zone de confort. Une fois que vous aurez identifié ce dans quoi vous voulez vous investir davantage, informez-vous sur ce qui se fait déjà dans ce domaine. Finalement, lancez-vous corps et âme sans compter les heures ni les efforts, en vous alliant à des personnes qui partagent vos objectifs.

Futurs projets

Dans les prochaines années, David-Martin Milot aimerait continuer de développer des projets avec le groupe Jeunes médecins pour la santé publique et Médecins du Monde Canada. Il aimerait aussi contribuer à ce que les bienfaits de la santé publique soient mieux connus de la population et des élus.

----------------------------

Pages Facebook :

Jeunes médecins pour la santé publique (JMPSP)

Médecins du monde Canada

 

 

Partager cette publication