De la politique au droit autochtone : portrait d’Alexis Wawanoloath

Par Dorian Paterne Mouketou

Alexis Wawanoloath n’est pas un étudiant comme les autres. Avant de retourner sur les bancs d’école, l’étudiant à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke a fréquenté les cercles du pouvoir au niveau provincial. Il est le fondateur du comité Droit autochtone de l’UdeS.

Le comité Droit autochtone de l’Université de Sherbrooke a été fondé en mars 2017 par Alexis Wawanoloath, étudiant à la Faculté de droit. Ex-député du Parti québécois dans Abitibi-Est, Alexis Wawanoloath a été le premier député autochtone à être élu à l’Assemblée nationale du Québec. Il a été également conseiller au Conseil des Abénakis d’Odanak. « J’ai été en politique, car j’ai toujours eu, dans mes implications et dans mes emplois, un souci d’être juste. De plus, le service public a toujours fait partie mes intérêts », a-t-il répondu aux questions d’entrevue du Collectif. C’est à l’âge de 24 ans qu’Alexis est devenu député. À 35 ans, il a fait un retour aux études.

Pourquoi poursuivre les études après avoir été député? « Suite à une défaite électorale dans ma communauté, je devais trouver quelque chose d’autre à faire. Le droit me permet de continuer de défendre les premières nations », souligne-t-il.  Le choix de l’Université de Sherbrooke a été simple pour Alexis : non seulement c’est ici qu’il fut admis en droit, mais l’institution se trouve en territoire Abénakis. « De plus, poursuit-il, en politique la sécurité d’emploi n’est pas une réalité, pouvoir pratiquer comme avocat va me permettre d’avoir une sécurité d’emploi dans un domaine qui me passionne. »

Après avoir créé le comité Droit autochtone et y avoir œuvré comme exécutant, Alexis Wawanoloath a cédé sa place à quelqu’un d’autre. Il continue néanmoins de s’impliquer auprès des quatre nouveaux étudiants autochtones qui ont été admis à la Faculté de droit pour la session d’automne 2018.

Le comité Droit autochtone accueille donc tous les étudiants et les étudiantes soucieux de se sensibiliser aux enjeux autochtones et d’en apprendre plus sur le droit autochtone. La Faculté de droit de l’UdeS, située en territoire Abénakis, a créé une politique d’admission pour favoriser l’accès aux études en droit pour les candidates et candidats autochtones. Sa principale mission est donc de « sensibiliser la communauté étudiante aux enjeux juridiques, historiques et sociaux autochtones », de « veiller au respect et à la valorisation des dimensions culturelles et spirituelles autochtones » et de « favoriser la compréhension du droit autochtone ». Enfin, le mandat du comité est de favoriser et de faciliter l’intégration des étudiantes et étudiants autochtones au sein de la Faculté de droit.

Après ses études, Alexis compte poursuivre sa carrière de juriste en droit autochtone.


Crédit Photo @ Audrey Marier

Partager cette publication