De nouveaux défis attendent Josée Bélanger en 2017

Par Maryka Lessard

Cinq mois après Rio : portrait de l’olympienne Josée Bélanger
Ancienne joueuse dans l’équipe de soccer du Vert & Or, Josée Bélanger est maintenant médaillée olympique de bronze de Rio. Après avoir manqué les Jeux olympiques de Londres en 2012 à cause d’une blessure, cette athlète originaire de Coaticook est revenue en force et s’est taillé une place à la fois comme attaquante et défenseure au sein de l’équipe canadienne de soccer aux derniers JO. Regard sur le cheminement de Josée Bélanger depuis son retour de Rio.

« Un rêve de jeune fille »

Pour cette joueuse de soccer, participer aux JO était un rêve de jeunesse. « Moi, Josée Bélanger, âgée de 30 ans, j'y suis arrivée. » Et qu’est-ce que ça fait d’en ramener une médaille? « Ajouter à ce rêve une médaille et un parcours historique pour le Canada… Le sentiment de fierté est énorme. » Surtout après avoir eu un parcours comme le sien : l’éloignement de sa famille depuis qu’elle a 18 ans, l’obstacle de la langue, les blessures, mais aussi son entrée dans les ligues professionnelles en jouant pour le FC Rosengard en Suède en 2015 et avec le Pride d’Orlando en Floride en 2016. Elle est d’ailleurs la première Estrienne à remporter une médaille olympique lors des Jeux olympiques d’été.

Et, sur le plan personnel, qu’est-ce qu’on retire de l’expérience olympique? « Si on peut s'imaginer combien je suis fière d'avoir gagné cette médaille olympique, je suis d'autant plus fière de la personne que je suis devenue grâce à ma carrière. En surmontant les obstacles, je suis devenue une femme forte, courageuse, persévérante. Par mon dévouement, je suis devenue une personne disciplinée, déterminée, outillée! J'ai pris contrôle de ma destinée et c'est à ce moment-là que j'ai pu apprécier le parcours et grandir mon estime et ma confiance personnelle. »

Inspirer la prochaine génération

Depuis son retour de Rio et d’Orlando, après la fin de la saison avec le Pride, Josée Bélanger trouve important de partager son histoire, afin d’inspirer la prochaine génération et devenir un modèle pour les jeunes. « Je me suis déplacée dans plusieurs villes du Québec dans des écoles ou encore dans des événements ou activités de soccer pour rencontrer les jeunes et acteurs sportifs pour partager ma médaille et mon histoire. » C’est par le biais de conférences, de sessions de questions et d’autographes qu’elle communique avec son public. Et elle a bien l’intention de continuer!

Retour à l’entraînement en janvier

Après quelques mois de congé, Josée Bélanger reprendra l’entraînement sous peu : « On reprendra les activités avec l'équipe canadienne à la fin du mois de janvier à Vancouver. On se préparera pour un match contre le Mexique qui aura lieu le 4 février. Cela nous permettra de revenir devant nos fans et de célébrer notre médaille de bronze. »

Quand je lui ai demandé comment elle entrevoyait son retour à l’entraînement, elle m’a répondu que « ce sera agréable de revoir [ses] coéquipières après cinq mois dans [leurs] environnements respectifs. »

Est-ce qu’on peut s’attendre à des changements dans l’équipe? « Oui, on avait une équipe bien équilibrée l’année dernière : des joueuses d'expérience, d’autres qui vivaient leur première expérience et, dans ce lot, des jeunes joueuses encore au secondaire. Alors il faut s'attendre à des retraites, mais également des visages connus qui prendront davantage de leadership. »


Crédit photo © Instagram/josyb14

Partager cette publication