Débattre pour réussir : un parti sherbrookois

Par Francis Patenaude

Créer une institution autour de l’art du débat, telle que celles qu’on retrouve dans les plus prestigieuses universités du monde, voilà le défi que se sont lancé trois étudiants des facultés de droit et d’administration de l’Université de Sherbrooke il y a trois ans.

Leur but, à la fois noble et ingénieux, était de créer un lieu auparavant inexistant, où les amateurs du débat de tous les niveaux pourraient pratiquer leur art avec rigueur, plaisir et ambition. Vous en conviendrez, il n’est pas rare d’entendre un étudiant expliquer que le sport, la musique ou les arts sont un des grands facteurs qui l’ont poussé à poursuivre ses études. Effectivement, la réussite scolaire, fixée dans un cadre rigide laissant parfois peu de place à la créativité, est parfois difficile à accomplir sans l’ajout au quotidien d’une passion qui motive à se lever chaque matin. Ainsi, le pari des membres fondateurs du Club de débat de l’UdeS était de fournir un environnement qui, comme pour les sports ou les arts, pousserait les étudiants à viser l’excellence et le dépassement de soi.

« Le Club de débat de l’UdeS sert de plateforme d’échanges entre les étudiants et étudiantes de différentes facultés qui cherchent à mettre en commun leurs connaissances et à les utiliser dans un contexte pratique et ludique. Mais il s’agit aussi d’une chance formidable de rencontrer des gens impliqués et passionnés », explique Simon Boutillier, membre fondateur et président du Club pendant plus de deux ans.

Alors que certains peuvent avoir des craintes quant à leurs aptitudes à s’exprimer oralement, Simon explique que le débat peut être une excellente façon de progresser et de développer rapidement de nouveaux outils en communications orales. Notamment, il explique ce qui l’a poussé à s’intéresser au débat. « Mon intérêt pour le débat est né d’une volonté de m’apprendre à m’exprimer clairement. Pourtant, j’ai découvert qu’un tel milieu était aussi une excellente façon d’apprendre à faire des choix personnels et de se construire une conscience sociale au travers des réfutations de nos adversaires. »

Évidemment, créer une telle institution pour qu’elle perdure dans le temps n’est pas tâche à prendre à la légère, et les membres fondateurs en étaient conscients. Ainsi, pour s’assurer de la cohésion du groupe au fil des années, ceux-ci ont mis en place une structure de gestion rigoureuse et efficace. Comme depuis les trois dernières années, en septembre dernier s’est tenue l’assemblée générale du Club, moment clé pour fixer les objectifs et permettre l’élection de membres aux postes de gestion. En plus d’y dévoiler leur nouveau logo emblématique, cette assemblée aura permis la nomination d’un nouveau président, cette position ayant été auparavant occupée par M. Bouthillier depuis la formation du groupe.

Au cours des dernières années, les étudiants membres du Club ont redoublé d’efforts pour en rehausser l’image et le sérieux. Dans l’optique de s’impliquer plus dans le monde anglophone du débat, l’équipe de l’UdeS participera pour une deuxième année consécutive au World Debating Championship. De surcroit, le Club participera aux six compétitions organisées par la Société universitaire canadienne de débat interuniversitaire, en plus d’organiser fièrement la Coupe Sherbrooke en janvier 2018.

Ainsi, sachez que le groupe de débat de l’Université est toujours ouvert aux étudiants de toutes les facultés et de tous les âges. Il est possible de vous joindre au groupe chaque semaine les mardis et mercredis à 16 h au A8-252. Également, il vous est possible de suivre leur émission de radio sur les ondes de la CFAK, tous les mercredis de 17 h 30 à 18 h.

Page Facebook : Club de débat UdeS

Partager cette publication

Laisser une réponse