Un début de saison excitant pour l’équipe de natation

Par Claudie Leclerc

Comme de vrais poissons dans l’eau, les athlètes du Vert & Or Natation ont entamé le début de saison avec aise et confiance, offrant des performances très convaincantes. Le Collectif s’infiltre dans cette équipe soudée, composée d’athlètes fort intéressants. Échange avec Simonne Couture, nageuse de quatrième année du Vert & Or.

Un parcours honorable

Il y a maintenant une douzaine d’années, Simonne effectuait ses débuts sur le circuit compétitif en natation. Aujourd’hui, c’est de nombreuses médailles au niveau provincial et quelques participations aux Championnats canadiens qui forgent son expérience. Spécialiste des épreuves papillon (50 m, 100 m et 200 m), elle est détentrice de neuf records universitaires, soit six en individuel et trois en relais. Consolidant sport et doctorat en psychologie, Simonne orchestre les entrainements et les études avec brio, malgré quelques choix qui s’obligent : « En raison de mon passage au doctorat, j'ai dû diminuer mon volume d'entrainement. Je suis passée de dix entrainements piscine et trois entrainements en musculation à sept ou huit entrainements piscine et deux entrainements en musculation. »

Comment se passe le début de saison?

Après les trois premières compétitions auxquelles Simonne a participé cette saison, soit les coupes universitaires prenant place à l’Université Laval (14 octobre), à l’Université McGill (28 octobre), ainsi que le festival provincial par équipe section 2 se tenant à l’Université de Sherbrooke, Simonne est satisfaite de ses performances. « J'ai des résultats qui sont tout de même surprenants compte tenu des circonstances scolaires. J'ai réussi à me tailler une place dans le haut des classements, malgré un calibre plus élevé cette année. Je suis très proche de mes meilleurs temps. » En effet, à presque chaque compétition, Simonne se mesure à l’élite de la natation canadienne. Les olympienne Katherine Savard et Sandrine Mainville, toutes deux porte-couleurs des Carabins de l’Université de Montréal, sont dominantes dans les classements. Malgré ce contexte, Simonne a réussi à abaisser son propre record au 200 m libre, soustrayant un peu plus de deux secondes à son ancienne marque. Elle a réussi cet exploit lors du festival provincial par équipe section 2 se déroulant du 10 au 12 novembre derniers, ce qui laisse un bon avant-gout pour la suite de la saison.

Et l’équipe?

Selon Simonne, les membres de l’équipe des Verts se sont aussi très bien débrouillés lors des premières compétitions. Nous avons pu assister à des performances très respectables, malgré le départ de nageurs d’expérience. « Nous avons maintenu notre 4e place au classement malgré un nombre d'effectifs réduit et nous avons eu de belles positions dans les relais. » En effet, « quelques nageurs d’influence ont quitté l’équipe cette année, dont Alexandra Naisby, Florent Coudry et Gaétan Dussart-Bay ». Malgré tout, l’équipe ne se sent pas désavantagée, puisque la troupe du Vert & Or a su s’imposer dans le classement national. « L'équipe masculine se maintient dans le top 10 canadien et l'équipe féminine y est presque (11e position). Globalement, plusieurs nageurs se rapprochent de très près de leurs meilleures performances. » L’équipe est donc sur une belle lancée.

Les objectifs visés

Le premier objectif de Simonne cette saison est de s’amuser avec ses coéquipiers et son entraineur. Sans se mettre de pression et sans se créer de stress en lien avec ses courses, elle désire profiter des moments passés en piscine. Malgré ces buts, qui sont essentiels, Simonne veut tout de même atteindre un certain niveau de performance : « Je souhaite atteindre le podium aux Championnats provinciaux au 200 m papillon. Je désire aussi m’approcher le plus possible de mes records personnels. Finalement, j'aimerais atteindre la finale A aux Championnats canadiens dans les épreuves de papillon. » Ces objectifs audacieux témoignent de la grande motivation de Simonne, une Sherbrookoise d’origine.

Pour ce qui est des objectifs d’équipe, le but est simple : réussir à amener le plus d’athlètes possible aux Championnats canadiens. Tous les membres de l’équipe donnent donc le meilleur d’eux-mêmes afin de se qualifier pour cette prestigieuse compétition. Les Championnats canadiens universitaires U Sports prennent place à l’Université de Toronto du 22 au 24 février prochains, et les Verts nageront le plus vite possible. L’équipe souhaite conserver un top 10 canadien autant chez les hommes que chez les femmes tout au long de la saison.

Un fort sentiment d’appartenance

Cette année, beaucoup de changement ont eu lieu au sein de l’équipe, dû notamment aux départs de quelques athlètes vétérans. Heureusement, la nouvelle vague de recrues donne un vent de nouveauté, mais laisse surtout croire en un énorme potentiel à développer : « C'est excitant, car plusieurs recrues de l'équipe féminine ont fait de belles performances qui en disent long sur leurs capacités à long terme. Je pense entre autres à Sophie Gamache, Laurence Patenaude, Catherine Giroux et Maria-Klara Suciu. » L’équipe cherche constamment à développer et à améliorer l’esprit de groupe. Un excellent esprit d’équipe et des amitiés solides sont d’ailleurs présents. « Nous sommes déjà un groupe soudé, qui se soutient à l'entrainement, mais aussi à l’extérieur de ceux-ci ». Une ambiance agréable règne, les athlètes étant disciplinés et assidus à l’entrainement.

Au moment d’écrire ces lignes, le prochain rendez-vous pour les Verts prendra place à l’Université de Montréal le 25 novembre prochain.


Crédit Photo ©  Yves Longpré

Partager cette publication