Début de saison impressionnant au rugby féminin

Par Mathieu Fontaine

Alors que la saison des sports universitaires automnaux bat son plein, notre équipe féminine de rugby a entrepris, il y a déjà près d’un mois, sa saison. D’ailleurs, cette équipe surprend depuis le début du calendrier et aspire à de grands objectifs.

Une course aux séries intéressante

Après avoir terminé au sixième rang avec une fiche de deux victoires et de cinq revers en 2016, l’équipe s’est bien reprise depuis le début de la campagne, égalant son nombre de victoires en seulement trois sorties. Avec une fiche de deux victoires et un revers, elle se trouve en bonne posture, alors qu’elle occupe le quatrième rang du classement du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ). « Nous avons commencé avec une défaite face à Montréal, mais nous avons gagné nos deux parties suivantes face à l’Université Bishop’s et à l’Université McGill. Nous sommes présentement en bonne position pour accéder aux séries éliminatoires, mais rien n’est joué », raconte l’entraineur adjoint et membre de l’équipe masculine de rugby, Jean-Baptiste Beigbeder. Rappelons que seulement quatre des huit équipes du circuit pourront se disputer le championnat.

Des matchs cruciaux

Au cours des prochaines semaines, l’équipe fera face à quelques défis de taille. Au moment d’écrire ces lignes, la formation se prépare pour son match le plus important de la saison face aux Ravens de l’Université Carleton : « Carleton fait partie des bonnes formations dans le RSEQ. C’est un bon match test, car nous sommes à égalité avec elles. C’est un match qu’on prépare depuis plusieurs semaines. On dit aux filles de rester concentrées et de garder l’objectif en tête », ajoute Beigbeder. Après cette rencontre, il ne restera que trois parties à disputer, respectivement face à Ottawa, à Concordia et à Laval, qui occupent présentement les trois premières positions du classement général.

Des joueuses fières, mais prudentes

De leur côté, les joueuses de l’équipe sont fières de leur début de campagne, mais savent très bien qu’il reste beaucoup à accomplir, comme le raconte Marie-Pier Fauteux : « Nous voulons accéder aux séries, mais nous devrons battre de bonnes équipes pour y arriver. Certaines de ces équipes comptent sur des joueuses de l’équipe nationale. Ce sera difficile, mais nous croyons en nous », confie celle qui a récolté le titre d’athlète féminine du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke lors de la semaine du 4 au 10 septembre. Elle occupe d’ailleurs le douzième rang des marqueuses dans le RSEQ.

Pour les intéressés, l’équipe jouera son dernier match à domicile ce samedi dès 17 h. Cette rencontre sera suivie d’un duel entre l’équipe masculine de rugby de l’Université de Sherbrooke et les Gaiters de l’Université Bishop’s, à 19 h.


Crédit Photo © Yves Longpré

Partager cette publication