Défi étudiant 2017 : le Campus de la santé se démarque!

Par Laurence Poulin

Le Défi étudiant tenait le 14 mars 2017 sa 33e édition de ce qu’on décrit comme étant la fête de la reconnaissance et de l’importance de l’engagement étudiant sur tous les campus de l’Université de Sherbrooke. Ce sont au total 47 individus et 21 groupes qui étaient mis en nominations pour huit catégories de prix.

C’est donc avec des discours d’ouverture de Lise Grenier, directrice des Services à la vie étudiante et de Lucie Laflamme, vice-rectrice aux études, qu’a été ouverte cette cérémonie soulignant de nombreuses initiatives étudiantes de tous horizons. Mme Laflamme soulignait que le choix des thématiques des huit catégories reposait sur des valeurs importantes à l’Université afin de mener à la réussite de grands défis de la société. On a aussi tenu à féliciter tous les nominés puisqu’à leur façon, ils font briller l’UdeS et même au-delà de leur passage sur le campus. Mme Laflamme disait croire fermement à l’engagement comme vecteur de réussite.

Médailles du Lieutenant-gouverneur pour la jeunesse

Les quatre Médailles du Lieutenant-gouverneur pour la jeunesse ont été remises à des étudiants impliqués dans des milieux divers et pour des implications allant de l’aménagement des jardins du FMSS à l’intégration d’un étudiant réfugié, par l’implication au groupe Enactus UdeS et plus encore. Les lauréats sont :

  • Charles-Antoine Barbeau-Meunier, médecine;
  • Érika Miklosic, droit;
  • Fabienne Gbaguidi, éducation;
  • Louis-Philippe Morency, biochimie de la santé.

Ces récipiendaires ont démontré un engagement soutenu tant social que communautaire tout en adoptant une attitude inspirante et un rayonnement positif dans leur communauté.

Prix d’honneur du Défi étudiant

Prix individuels

Pour la catégorie individuelle, le prix Polyvalence a été remis à Antoine Laramée, étudiant en physiothérapie, s’étant démarqué notamment par son implication tant sur le campus dans l’Association des étudiants de l’École de réadaptation qu’à l’extérieur de l’Université.

C’est Foang Song, étudiant d’ergothérapie et de musique, qui a reçu le prix Audace pour l’ensemble de son implication, allant de l’aménagement d’un piano public au FMSS à des campagnes pour la sensibilisation aux dons d’organes.

Le prix Constance a été remis à Lorie Comtois, également étudiante au Campus de la santé, en physiothérapie, hautement impliquée dans le spectacle annuel Broadway FMSS. Elle s’est aussi démarquée par son implication aux Jeux OTPT et comme thérapeute pour une équipe du Vert & Or.

C’est Rodrigue Turgeon qui a reçu le prix Solidarité pour l’ensemble de son implication universitaire. L’étudiant de la Faculté de droit à la maîtrise en sciences de la vie et en common law s’est démarqué pour son engagement dans les nombreuses causes qui lui tiennent à cœur telles que le développement durable, les droits des autochtones et sa lutte pour la sensibilisation aux agressions sexuelles par la campagne M.E.S.S.A.G.E., en passant par son implication dans plusieurs journaux, dont au Collectif.

Présentées par des amis ou même des colocs, les remises des prix d’honneur ont semblé très touchantes et inattendues par plusieurs de ces étudiants engagés.

Prix de groupes

Pour ce qui est des catégories de prix de groupe, c’est Btl&Co, de réemploi de la matière, issu d’étudiants à l’École de gestion, qui a reçu les honneurs du prix Nouveauté. Présenté par leur chargé de cours, le prix a été remis à Antoine Breton, Érika Houle, Anthony Rioux, Samuel Van Wilk et Helena Cosmatos. Ces étudiants ont de quoi être fiers!

Le Comité aménagement et jardins du FMSS a reçu le prix Développement durable. Les étudiants et étudiantes de ce comité ont pris l’initiative de mettre de la vie et du vert sur le campus afin d’améliorer leur espace de vie. De nombreux partenaires ont cru en leur projet, et ce sont les 78 000 $ amassés qui leur ont permis d’y arriver.

Le prix Dynamisme a été remis au Comité Thèse des étudiantes et étudiants du doctorat en psychologie du Campus de Longueuil. Cette initiative hors de l’ordinaire s’est vue répondre à l’isolement vécu par bon nombre de ceux faisant face à leur thèse doctorale. Cela consiste donc à des regroupements et initiatives afin de favoriser l’encadrement et la motivation de ces futurs psychologues.

C’est la Journée Phare 2016 organisée pour sa 8e édition qui a reçu le prix Envergure. Cette initiative consiste à une journée de formation et de réseautage pour plus de 250 étudiants, assistants de recherche et chercheurs, tant universitaires que de l’industrie. Cette plus récente édition s’est démarquée par la force de son organisation et de sa logistique.

Cette 33e édition du Défi étudiant a donc permis de faire rayonner de nombreuses innovations et de nombreux étudiants et étudiantes qui décident d’enrichir leur parcours tout en s’impliquant, pour faire de demain un monde meilleur.


Crédit photo © Laurence Poulin

Partager cette publication

Laisser une réponse