Délégation étudiante à la conférence sur le climat au Chili

Par Sabrina Lavoie

Alors que le climat est au centre des préoccupations de la communauté étudiante, l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke offre à nouveau son activité créditée encadrant la participation à la 25e Conférence des Parties (COP25) sur les changements climatiques, qui aura lieu à Santiago au Chili.

Les 197 États faisant partie de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) se rencontreront du 11 au 22 novembre 2019, au Chili, dans le but d’obtenir une augmentation des efforts dans la lutte contre le réchauffement climatique. La CCNUCC est l’une des trois conventions ayant été adoptées lors du Sommet de la Terre de Rio en 1992, les autres portant sur la diversité biologique et la lutte contre la désertification. Il est impossible que son objectif ultime, étant de « stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère à un niveau qui empêche toute perturbation dangereuse du système climatique », laisse les prochains leaders de changements indifférents.

Activité académique enrichissante

Cette activité académique de 9 crédits permettra à 8 étudiants et étudiantes de l’Université de Sherbrooke de vivre une expérience stimulante et formatrice. Lors des rencontres précédentes, ils et elles ont pu rencontrer des membres d’organisations de la société civile, des fonctionnaires ainsi que des élus et élues du Québec et de partout dans le monde. Ils et elles ont approfondi, grâce à leurs projets de recherches préalables, un thème précis de négociation, dont les transports urbains et la problématique des réfugiés climatiques, par exemple, et ont développé une expertise professionnelle portant sur les enjeux environnementaux. Tous s’entendent pour dire que c’est une expérience transformatrice qui constitue véritablement un point de départ lorsque l'on a le désir de changer les choses pour le mieux.

Démystifier la lutte contre les changements climatiques

Mme Annie Chaloux, professeure adjointe à l’École de politique appliquée et cofondatrice du projet, ajoute en message d’espoir que « de participer à ces événements, c’est une occasion de mieux comprendre la complexité de la lutte contre les changements climatiques. On doit vraiment investir toutes les tribunes, du local à l’international, si l’on souhaite que de réelles actions se produisent dans la lutte contre les changements climatiques. Même si c’est une formation difficile et que quelques participantes et participants reviennent découragés de la conférence à cause de la lenteur des négociations, la plupart ressortent avec un riche bagage de connaissances, d’expériences et de compétences ». Des propos bien cohérents venant de celle qui s’est inspirée de l’échec de la Conférence de Copenhague en 2009 pour lancer cette activité pédagogique.

Si vous avez terminé vos cours obligatoires et que vous étudiez :

  •  À la maîtrise en études politiques appliquées
  • À la maîtrise en environnement
  • À la maîtrise en droit international et politique internationale appliqués
  • Dans tout autre programme de 2e cycle pertinent

Vous avez jusqu’au 10 avril pour envoyer votre dossier de candidature qui devra comprendre une lettre de motivation, votre curriculum vitae ainsi qu’une lettre de recommandation.

Devenez un acteur ou une actrice de changement !


Crédit Photo @ Université de Sherbrooke

Partager cette publication

Laisser une réponse