La dernière session du baccalauréat est la plus récapitulative, mais également la plus nostalgique.

Par Josianne Chapdelaine

En novembre 2013, je faisais mes premiers pas sur le Campus de l’Université de Sherbrooke lors des portes ouvertes de l’établissement. Cette journée a été mémorable par toutes les interactions vécues avec les étudiants et les professeurs actuels du milieu. Il y avait une fébrilité, une joie de vivre, un sentiment d’appartenance inégalé à tout ce que j’avais pu rencontrer auparavant à l’école. J’ai tout de suite su que Sherbrooke serait ma destination pour septembre 2014.

Aux débuts des classes, c’était avec un peu d’inquiétudes que je quittais mon nid familial granbyen pour commencer ma première année en communication à l’Université de Sherbrooke. Mais c’est sans soucis et avec très grand plaisir que je suis devenue Sherbrookoise. Le Sherbylove s’est emparé de moi dès que j’ai mis les pieds sur le Campus. Que ce soit lors de soirées bien arrosées dans les diverses facultés, de travaux d’équipe à Roger-Maltais, d’activités au Centre sportif ou d’amour dans les maisons étudiantes, j’ai toujours su trouver ma place, trouver le sentiment d’appartenance que je n’avais jamais connu auparavant dans d’autres établissements scolaires.

J’ai alors choisi de sonder les étudiants sur ce sentiment d’appartenance qui les envahit lorsqu’ils rencontrent Sherby. Voici un court palmarès des raisons qui rendent la ville de Sherbrooke et son université si uniques.

  1. Le faible cout de la vie
  2. L’accès aux régimes coopératifs
  3. L’esprit de communauté entre tous les étudiants
  4. L’amour de l’Estrie et de sa nature
  5. L’excellent soutien des professeurs
  6. Les services étudiants offerts directement sur le Campus

Et toi, es-tu d’accord?


Crédit Photo ©  ImmeubleRioux

Partager cette publication