Des étudiants de l’UdeS se sont démarqués au dernier gala Forces AVENIR

Par Martine Dallaire

La communauté universitaire sherbrookoise s’est particulièrement démarquée lors de la 20e édition du gala Forces AVENIR, une activité qui vise à reconnaître et à honorer l'engagement étudiant au Québec. Le gala annuel, auquel participent chaque année une vingtaine d’universités et commissions scolaires québécoises, a eu lieu au théâtre Le Capitole de Québec, il y a quelques semaines.

Un étudiant impliqué dans la cause environnementale au palmarès des gagnants

L’étudiant sherbrookois Vincent Boisclair a été récompensé pour son implication dans le domaine environnemental. L’ensemble de son engagement lui a valu de remporter les honneurs dans la catégorie Personnalité 1er cycle.  Ce dernier est impliqué dans le comité Ruche Campus, une initiative étudiante qui vise à implanter l'apiculture sur le campus principal de l'Université de Sherbrooke. Piloté par un groupe d'étudiantes et d'étudiants, le regroupement en est à sa 2e année d'existence. Sa mission est d’éduquer et de sensibiliser les étudiants aux enjeux des pollinisateurs en milieu urbain, en plus de faire connaître et de développer le savoir-faire pratique de l’apiculture auprès des étudiants.

Outre, Ruche Campus, Vincent Boisclair a également travaillé à la mise sur pied du comité Frigo Free Go, un projet qui s’est concrétisé avec l’aide de collègues. Le Frigo Free Go est un projet de développement durable qui permet non seulement de diminuer le gaspillage alimentaire, mais il s’avère également un outil de conscientisation et d’éducation pour la communauté universitaire. Finalement, il est l’instigateur de la Semaine de la joie, une initiative visant à contrer les troubles mentaux durant les périodes d’examen.

La reconnaissance d’un projet de niveau international

Le gala a également permis d’honorer la collaboration internationale d’un organisme de l’Université de Sherbrooke, le groupe de collaboration internationale aussi connu sous l’acronyme GCIUS, qui a également pu compter sur un coup de pouce financier totalisant un montant de 4000 $.

Le GCIUS s’est impliqué dans la construction de canaux d'irrigation dans un village en Tanzanie, ce qui a permis d’aider plus de 100 familles. Une coopérative de gestion des terres par et pour les femmes du village est née à la suite du passage du GCIUS. Le groupe a gagné dans la catégorie Entraide, paix et justice.

Deux étudiants et des projets sherbrookois parmi les finalistes

Outre les heureux gagnants, l’Université de Sherbrooke a aussi brillé parmi les finalistes, puisque Daphné Poulin, étudiante en philosophie, ainsi que deux projets, soient BistroBrain et Itin’ERE, ont récolté des bourses de 2 000 $. Daphné Poulin est l’instigatrice d’un projet visant à développer la pensée critique au sein de groupes ciblés. Quant à Bistro Brain, il s’agit d’un organisme à but non lucratif visant à partager les travaux et les idées des universitaires à toute la communauté sherbrookoise. Le projet Itin'ERE, lui, consiste en un atelier d'éducation qui se déplace dans les écoles primaires dans le but de sensibiliser les élèves des classes de 5e et 6e année du Québec à l’environnement.

En tout, la délégation sherbrookoise est repartie avec une cagnotte de 14 000 $ lors de cette soirée.


Crédit Photo @ Forces-Avenir, UdeS

Partager cette publication