Destination… Savo!

Par Mireille Vachon

Les co-propriétaires Yann Doyon, Danny Brisebois et Pier-Luc Fauteux ont repris l’ancien Savoroso, situé au Marché de la Gare de Sherbrooke, pour le transformer en SAVO. Nouveau menu signé Baumann, nouvelle ambiance aussi décontractée que festive et nouvelle terrasse ensoleillée, c’est ce qui attend la clientèle du SAVO. Le Collectif a eu l’occasion de s’entretenir avec un des co-propriétaires, Yann Doyon, afin d’en apprendre davantage sur ce projet novateur.

L’ouverture a eu lieu il y a trois semaines. Est-ce que tout se passe comme vous le voulez ?

Non, vraiment pas, ça se passe encore mieux! C’est malade pour nous. On a mis tellement d’efforts depuis des mois et on se rend compte que l’énergie qu’on a mise dans le projet a mené à quelque chose de vraiment bien. On s’attendait à faire des chiffres spécifiques, mais finalement on en fait beaucoup plus. J’ai bien l’impression qu’on se sous-estimait. Je pense que les gens ont vu qu’on voulait prendre un nouveau tournant et ils avaient hâte qu’il se passe quelque chose. 

Le public est donc réceptif à votre nouveau restaurant ?

Oui, on reçoit full d’amour. On voit déjà des habitués qui viennent au moins une fois par semaine, et ça va même jusqu’à 3-4 fois. Ils veulent vivre toutes les petites ambiances parce que c’est différent sur l’heure du dîner, en après-midi, la fin de semaine ou en soirée quand on allume les lumières et les chauffe-terrasses, c’est complètement autre chose. 

Puisque vous êtes un nouveau commerce, toute l’équipe est nouvelle. Est-ce que ça se passe bien à ce niveau-là ?

Oui, on est assez fiers. On a vraiment une bonne team solide et motivée. On n’a pas besoin de se promener en arrière d’eux et de regarder ce qu’ils font, donc ça nous aide beaucoup. On a déjà fait un party staff et tout le monde était là, c’était malade. Ça part bien l’été!

Et entre les trois co-propriétaires, êtes-vous sur la même longueur d’onde jusqu’à maintenant ?

Oui, je pense que la meilleure façon de faire affaire, c’est d’avoir confiance en l’autre et en ses forces, et nous, on a vraiment des forces définies. Par exemple, Danny s’occupe de la portion bistro avec le restaurant à l’intérieur et je n’ai pratiquement pas besoin de regarder ce qu’il fait. Moi, je m’occupe plus de la terrasse, des événements. On a défini clairement nos tâches et c’est ce qui aide. 

Allez-vous être ouverts l’hiver bien que le restaurant soit majoritairement à l’extérieur ?

L’hiver, on sera ouvert à l’intérieur 7 jours sur 7 pareil, c’est l’entente qu’on a avec le Marché. À partir d’octobre, on risque de fermer la terrasse. On va prendre le temps de faire des rénovations à l’intérieur pour faire un restaurant avec 30 places assises. On annoncera un plus gros projet à partir de septembre!

En gros, le SAVO, c’est un menu raffiné, des cocktails réinventés, du gelato rafraîchissant et une terrasse à ciel ouvert. Tous les jours, de 11h à 23h, l’équipe dynamique du SAVO est prête à vous accueillir sur la terrasse si la température le permet, et sinon, à l’intérieur pour prendre un bon café ou un gelato. Allez déguster une sangria blanche composée de gelato au litchi, savourer un tartare de truite exquis au citron confit et yaourt à l’avocat ou partager un plateau de charcuteries et fromages entre amis, tout en profitant des diverses promotions estivales! Allez essayer ce que vous voulez, mais allez-y. Je vous assure que SAVO le détour!

Pour plus d’informations, visitez la page Facebook du SAVO ou écoutez l’émission de radio Les éclectiques du 7 juin 2019 sur le site de CFAK 88,3 : Yann Doyon a été interviewé avant l’ouverture du restaurant pour parler du projet!


Crédit Photo @ SAVO

Partager cette publication

Laisser une réponse